• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

La déception pour Guingamp après la défaite aux tirs au but en finale de coupe de la Ligue

Apres le coup de sifflet final de la finale de la coupe de la Ligue / © F3/FTV
Apres le coup de sifflet final de la finale de la coupe de la Ligue / © F3/FTV

C'est le coup de bambou pour les supporters guingampais, qui pouvaient y croire après un score vierge aux tirs au but. Contrairement à trois fois cette saison, les pénalties n'ont pas souri à l'En Avant.

Par Stéphane Grammont

Aucune des deux équipes a trouvé l'énergie ou la faille pour s'imposer dans les prolongations. C'est la séance de tirs au but qui va départager les deux finalistes de cette 45ème coupe de la Ligue.

Ce sont aussi les gardiens de but qui vont faire la différence. Les tirs au but , c'est une des spécialités de Marc-Aurèle Caillard, le gardien de l'En Avant Guingamp, qui a bien servi le parcours de son équipe dans cette coupe de la Ligue.

En face, c'est un jeune et talentueux gardien, Bingourou Kamara, qui officie.

C'est un strasbourgeois qui tire en premier, du côté du kop des Alsaciens, et qui transforme d'un contre-pied parfait.

Alexandre mendy prend la suite et envoie sa frappe dans les tribunes !

Les strasbourgeois prennent l'avantage avec le pénalty marqué de Thomasson, bien que Caillard ait plongé du bon côté.

Etienne Didot puis Dimitri Lénard d'une Panenka tranforment leur tir au but, tandis que le tireur échoue. La balle de match est dans les pieds de Lionel Carole et qui marque !

La déception du côté guingampais

Dans le jardin public de Guingamp où a été installé un écran géant, on y a cru jusqu'au bout. "Quelle tristesse, c'est cruel, les tirs aux but c'est toujours cruel" déplore une supportrice.

Les spectateurs présents ne s'y sont pas attardés.

 


Dans les vestiaires, la déception était à l'unisson de celle des supporters. "Je pense que Kamara fait une belle partie, il a été décisif, et il nous a juste manqué ça" a déclaré Jocelyn Gourvennec. "Je pensais que l’on allait marquer le petit but qu’il fallait, et après on aurait contrôler, mais on a pas réussi à le mettre."
 
"C’est une grosse déception, on avait mis les ingrédients pour l’emporter, on avait fait un beau parcours en éliminant de grosses équipes, et voilà perdre comme ça c’est rageant" a confié Kerbrat dans les vestiaires.
 
Le résumé du match, les réactions
 

Le fil du match



113'

La fatigue se fait sentir et cette fin des prolongations est décousue, et émaillée de fautes. Jérémy Sorbon est solide en défense et sappe les attaques de Strasbourg dans la surface des bretons.
 


104'

Centre tir de Kevin Zohi qui vient de remplacer Ludovic Ajorque. Caillard se couche.

103'

Frappe d'Etienne Didot qui se jette sur le ballon sur un centre après un une-deux avec Marcus Thuram. C'est Ronny Rodelin qui frappe, seul, au six mètres.

7'

Etienne Didot fait son entrée sur le terrain. paradoxalement, lagré sa longue carrière, il n'a jamais joué une finale de coupe. Il raccrochera les crampons à la fin de la saison. C'est Ludovic Blas qui cède sa place.


C'est parti pour les prolongations. Il faudra plus d'intensité à Strasbourg comme à Guingamp pour faire la différence.

85'

Nicolas Benezet sort du terrain, remplacé par Ronny Rodelin.

78'
coup franc tiré par Benezet qui impose à Camara de sortir de ses buts. Il y a plus d'espaces, guingamp compte en profiter en se montrant menaçant dans la surface. C'est guingamp qui fait le jeu, à un quart d'heure de la fin du temps règlementaire. On se dirige doucement vers les prolongations.


73'

Accélération et frappe enchaînée d'Alexandre Mendy, qu'il n'arrive pas à redresser. Le match se déride un peu: il reste 20 minutes pour tuer le match.

69'

Nouveau duel engageant. Sissoko est averti après une charge sur Marcus Thuram. Les fautes se succèdent. On sent un peu de frustration chez les joueurs à l'approche des 20 dernières minutes du temps règlementaire.


66''

Nolan Roux prend un coup de coude qui ferme l'oeil de l'attaquant guingampais. Il va devoir sortir du terrain. Alexandre Mendy va le remplacer.
 


63'

Coup franc très dangereux à l'entrée de la surface de réparation après une main de Cheick Traoré. Bien frappé par Ludovic Ajorque mais pas dans le cadre, juste à droite du poteau.

59'

Offensive strasbourgeoise qui réveille le kop alsacien. Kerbrat est obligé de repousser en corner. Une plus tard, Thomasson a une belle occasion au bout des pieds après un centre de Sissoko.

55'

Frappe enchaînée de Nicolas Benezet qui a failli surprendre Camara, qui la repousse en se couchant.
Tête de Nolan Roux sur le corner à suivre.

51'

Une nouvelle fois la vitesse de Marcus Thuram fait la différence. Les bretons bénéficient de plusieurs longues touches dans les 16 mètres de guingamp, avant une sortie de but.

C'est reparti pour la seconde mi-temps !

"La pelouse est difficile, et le ballon est difficile à contrôler, du coup il faut plusieurs contrôles aux joueurs pour poser le ballon et cela permet à la défense de se replacer" a indiqué l'entraîneur strasbourgeois Thierry Laurey à l'entrée de son équipe sur le terrain. "Il va falloir mettre un eu plus d'impact".

45'

C'est la fin de la prmeière mi-temps, qui se conclue sur un score toujours vierge. Pour patienter, voici un retour sur la belle cérémonie d'ouverture de cette 45ème finale.
 


"C'est assez serré, il n'y a pas d'espaces. La pelouse est difficile à jouer. On a eu des occasion, mais on n'a pas marqué" regrette Nolan Roux avant son retour au vestiaire.

41'

Action dangereuse mais contrôle un peu long de Thomasson qui emmène la défense guingampaise. Caillard se jette dans ses pieds.

40'

Les défenses des deux finalistes sont sereines et assez sollicitées. les blocs sont bas, en place, et laissent peu d'espace. Mais à tout moment une action individuelle peut faire tomber l'édifice. 

Conséquence: Pablo Martinez pour Strasbourg tente sa chance de loin, mais le tir n'est pas cadré.
36'

Grosse animation offensive de Ludovic Blas dans le camp du RC Strasbourg, mais qui s'avère stérile. PLus tôt, il avait trouvé un intervalle pour Cheick Traoré;, mais pousse son ballon trop loin.

28'

A l'approche de la demi-heure de jeu, toujours pas de grandes occasions hormis le tir de Marcus Thuram. On sent une certaine crispation. Guingamp joue clairement en contre, attendant de jaillir de sa moitié de terrain.

22'

Pablo Ramirez est fauché par Lebogang Phiri, qui prend un carton jaune. Cela fait suite à une belle action offensive des guingampais, et d'un contre mené rapidement par Strasbourg.
 


18'

Grosse accéleration de Benezet sur un contre, qui se retrouve malheureusement seul et doit temporiser, et se fait reprendre le ballon. Les Rouge et Noirs sont sur un temps fort.

16'

Il fallait de bon réflexes det une petite claquette au jeune gardien Bingopurou Kamara pour sortir ce tir de Marcus Thuram, qui trouve une ouverture dans un mouchoir de poche après un travail de magicien dans la surface. C'est le prmeier tir cadré de la rencontre.

15'

Si aucune équipe ne s'est céé d'action réellement dangereuse, le match est d'une grande intensité, avec une possession de balle légèrement en faveur de Strasbourg. le score est toujours vierge.

Le mot d'ordre "c'est de jouer le match à fond quand ça démarre, et jouer avec du sang-froid. C'est souvent là-dessus que cela se joue" déclare Jocelyn Gourvennec au micro de France 2.

Dans les travées du stade Pierre Mauroy, les supporters donnent de la vois, en blanc ou bleu selon le camp dans laquelle se déroule l'action. Car sur la pelouse, le match est animé: il va y avoir du travail au milieu de terrain. Didier Ndong, recruté cet hiver, va s'avérer précieux..

03'30

Première action collective de guingamp dans le camp de strasbourg. Bon travail de Marcus Thuram qui obtient un corner. Qui ne donnera rien.

02'

Premier corner concédé à Strasbourg. On connait la qualité des coups de pieds strasbourgeois. la défense guingampaise renvoie.

Le bloc Strasbourgeois est d'entrée très haut. Une prmeière intervention du défenseur Jérémy Sorbon. Il va y avoir du travail au milieu.


21h05

 C'est parti, Didier Drogba, guingampais entre 2001 et 2002, donne le coup d'envoi avec Youri Djorkaeff  


Ce sont deux équipes aux trajectoires bien distinctes qui s'affrontent pour une finale de coupe de la Ligue inédite, pouisque pour la prmeière fois depuis 5 ans, ce n'est pas le PSG qui y prétend.

Les tombeurs, ce sont les guingampais de l'En Avant de Guingamp, qui pourtant sont restés un moment à la dernière place du championnat de Ligue 1.

En face, le RC Strasbourg sont un ton au dessus, avec une dixième place et un début de saison cannon.

Suivez le match en direct

 



Sur le terrain, l'EA Guingamp devra se passer de deux de ses milieux de terrain: Lucas DEAUX, toujours blessé, et Marcus Coco toujours sous le coup d’une suspension. Le fils de Lilian Thuram, Marcus, s'est révélé comme buteur cette saison à Guingamp. Il est annoncé au Borussia Dortmunt pour la saison prochaine, et sa présence sur la pelouse peut faire la différence.

Sur le terrain également, des gens qui connaissent le chemin de la victoire en coupe. Jocelyn Gourvennec, en tant qu'entraîneur, et les défenseurs Jérémy Sorbon et Christophe Kerbrat. Ils avaient ramené la coupe de France à Guingamp il y a cinq ans.

"On doit se concentrer pour faire un gros match" a déclaré Jérély Sorbon en conférence de presse, "le plus gros danger, c'est nous."

Côté stats, la balance penche pour l'EA Guingamp. En 17 confrontations, il y a eu trois matchs nuls entre les deux équipes, et 10 victoires à 4 en faveur des costarmoricains.

Sur le même sujet

Rencontre avec Jean Hourmant en 2015

Les + Lus