Foot dames - La LFP participera au développement du football féminin

La Ligue de football professionnel (LFP) va reverser sa part de bénéfices générés par le parcours des Bleus à la Coupe du monde "aux 12 clubs de D1 Féminine" pour "participer au développement du football féminin de haut niveau", a-t-elle annoncé dans un communiqué mercredi.
Un but et trois passes décisives pour la Guingampaise Désiré Oparanozie face à Marseille ce 6/11/2016
Un but et trois passes décisives pour la Guingampaise Désiré Oparanozie face à Marseille ce 6/11/2016 © EA-Guingamp
Le bureau de la LFP a décidé à l'unanimité d'attribuer aux 12 clubs de D1 Féminine "la partie du bénéfice de la Coupe du monde 2018 que la FFF reverse à la LFP à l'issue de cette édition marquée par le succès des Bleus", a indiqué l'instance dans un communiqué. Soit environ 100.000 euros par club.

La présidente de l'instance, Nathalie Boy de la Tour, a évoqué "un trait d'union symbolique entre deux Coupes du monde. Pour la première fois, la LFP va directement aider les 12 clubs de D1 féminine". "Après le formidable succès de nos Bleus en Russie, les clubs professionnels et la Ligue seront les premiers supporters des Bleues" lors du Mondial-2019 organisé dans 9 villes (Paris, Lyon, Nice, Montpellier, Rennes, Le Havre, Valenciennes, Reims, Grenoble) du 7 juin au 7 juillet prochain.

 

Guingamp parmi les bénéficiaires


Le club de l'En Avant de Guingamp, seule équipe de D1 féminine en Bretagne, fera ainsi partie des bénéficiaires. En février dernier, les joueuses avaient fait grève pour des questions de considération et de salaire.


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
football sport