Tenue unique à l’école. "L'école publique, ce n'est pas l'uniformisation". Des parents d’élèves de Plouisy opposés à l'expérimentation

La fronde monte à Plouisy. L'école primaire publique de cette commune des Côtes-d'Armor doit faire partie des 100 établissements qui expérimenteront la tenue unique pour les élèves à la rentrée prochaine. Un vœu du chef de l'État qui suscite colère et incompréhension chez certains parents. Une lettre ouverte a été adressée au maire et un rassemblement est prévu devant la mairie ce mardi 23 janvier.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Les parents d'élèves de l'école primaire publique de Plouisy dans les Côtes-d'Armor n'ont pas vraiment apprécié d'apprendre "par voie de presse" que leurs enfants expérimenteraient la tenue unique à la rentrée prochaine.

L'uniforme sera en effet mis en place dans 100 établissements avant d'être généralisé en 2026 "si les résultats sont concluants" a annoncé Emmanuel Macron lors d'une conférence de presse le 16 janvier dernier.

L'école publique de Plouisy sera la seule expérimentation en Bretagne.

LIRE : Tenue unique à l'école. C'est à Plouisy dans les Côtes-d'Armor que la seule expérimentation bretonne aura lieu

"Singer les pires dérives des écoles privées"

"L’école publique a pour mission d’accueillir tous les enfants et de respecter leur individualité, en leur apprenant à vivre ensemble" explique dans une lettre ouverte un collectif de parents d'élèves. Regrettant l'absence de concertation et l'imposition de ce choix d'uniforme pour leurs enfants, ils listent des arguments contre la tenue unique.

"Nous sommes contre l’uniforme car nous voulons que l’argent public soit utilisé pour améliorer réellement l’école publique, afin qu’elle puisse continuer à offrir à nos enfants les meilleures chances possibles." L'uniforme ? Une manière de "singer les pires dérives des écoles privées" affirment-ils encore, une tentative vaine, selon eux, "de masquer les différences" sans permettre aux enfants "d’apprendre la tolérance".

Sondage des parents

"Contrairement au maire, nous allons essayer d’agir de façon démocratique, explique Maxime Calvez, un membre du collectif. Il y a des parents pour, des parents contre et beaucoup d’indécis. On souhaite éclairer tout le monde pour ensuite sonder les parents."

Une discussion est prévue ce mardi 23 janvier à l'initiative du maire de la commune. "Au programme de cette réunion, ce serait en gros de quelle couleur seront les tenues et non, est-ce qu’on y va ?, regrette Maxime Calvez. Face à la fronde, le maire fait du rétropédalage en parlant de concertation mais il fait contre mauvaise fortune bon cœur."

Pour le collectif, le cabinet de l'ancien ministre de l'Education, Gabriel Attal, désormais Premier ministre, a "court-circuité l'académie, les professeurs, les parents en imposant ce choix avec le maire".

Le collectif a maintenant l'intention de "se faire entendre". Un rassemblement est annoncé à 18h, ce 23 janvier, devant la mairie de Plouisy, à l'issue de la réunion entre le maire et les représentants des parents d'élèves.