Le loup est-il de retour en Bretagne ?

Loup gris: un individu aurait été observé le 8 septembre au bord du lac de Guerlédan. / © R.Roig / AFP
Loup gris: un individu aurait été observé le 8 septembre au bord du lac de Guerlédan. / © R.Roig / AFP

Un siècle après la disparition du dernier loup en Bretagne, un, voire deux grands carnivores auraient été aperçus, ces derniers jours, autour du lac de Guerlédan (Côtes-d'Armor).

Par Hélène Pédech


Le 8 septembre dernier, trois témoins assurent avoir observé un loup lors d'un bivouac au bord du lac de Guerlédan, sur la commune de Caurel (Côtes-d'Armor). 

Sur le site de l'Observatoire du Loup, qui réunit des bénévoles passionnés, l'un d'eux, décrit comme étant un garde assermenté, raconte la rencontre qui dure soixante-dix secondes.

C'était au lever du jour, vers 7h30: "Queue d’environ 30 cm légèrement relevée, hauteur au garrot environ 75 cm, moins de 30 kg, pelage sombre sur le dos s’éclaircissant vers la partie ventrale. Tête large et oreilles écartées.

Selon le témoin, il s'agirait d'une louve, qui aurait "traversé le lac de Guerlédan dans sa partie la plus étroite".

Manque de chance, lors de cette apparition, aucune photo n'est prise pour en attester.


Analyse d'excréments de loup

Six jours plus tard, dans le même secteur, ces mêmes passionnés tombent sur un autre indice qui soulève leur enthousiasme : une déjection de grand canidé à une distance de 210 mètres du lieu où aurait été observé l'animal.
 

Malgré l'odeur pestilentielle, les déjections sont disséquées sur place. L'opération est filmée. Avec émerveillement, les bénévoles repèrent dans les crottes des poils (peut-être de chevreuil), des petits os et même des griffes. Pour eux, le doute n'est plus permis. Il s'agit bel et bien de fèces de loup.

Un deuxième individu pourrait roder dans le coin.
 

Une présence ... sur les réseaux sociaux

Sur les réseaux sociaux, la nouvelle est, depuis, largement relayée et commentée.

"Personnellement je suis ravie le loup fait partie du patrimoine vivant français", écrit Angélique.
 

« Aucun animal n'a, en Europe, ce pouvoir si spécial: ré-enchanter la nuit et les paysages, par la seule rumeur de sa présence... » se réjouit Morale Sauvage…
 

Tout en saluant la nouvelle, Gaël s'inquiète déjà: "(...) je crains que des chasseurs et autres cons s'en prennent à eux". 
 

Pour sa part, OrnithoGuillmot, qui se présente comme biologiste sceptique, tempère : "Méfiance sur cette annonce (…) plus que douteuse : l’observatoire du loup a brillé par le passé pour son incompétence", met-il en garde…
 

Il est vrai que, pour l’heure, l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage ne confirme pas la présence du loup en centre-Bretagne même si la population continue de s’étendre rapidement en France tant en nombre (+20% entre 2018 et 2017) que dans l'espace.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus