Le marché de Quemper-Guezennec (22) interdit pour manquement aux règles sanitaires: une décision disproportionnée?

C'est la première interdiction temporaire d'un marché de plein air prononcée depuis le déconfinement. Une punition valable 15 jours, pour manquement aux règles sanitaires, jugée sévère dans la petite commune des Côtes-d'Armor.

© France 3 Bretagne
Sévère, un peu exagérée, disproportionnée, à Quemper-Guezennec les adjectifs employés pour qualifier la décision préfectorale ont tous la même teinte un peu dépitée ...

C'est la première commune de Bretagne à subir, depuis le déconfinement, une interdiction temporaire de son marché de plein air. Une décision annoncée par la préfecture des Côtes-d’Armor ce 6 août, valable pour 15 jours et justifiée par "des manquements aux règles sanitaires constatés dans l’organisation de ce marché les 24 et 31 juillet derniers"

Le maire de la commune Gilbert Le Vaillant, qui reconnaît quelques manquements aux règles sanitaires (une absence de gel en libre-service rapidement réparée, un manque de filtrage du public, un exposant refusant le port du masque, verbalisé, et qui a quitté le marché), juge la décision un peu excessive : "On avait un maximum de douze exposants sur la place, les règles de distanciation étaient bien respectées."

Même son de cloche du côté des exposants : pour Loïc Picton, maraîcher bio à Brelidy, "ça pénalise tout le monde, surtout dans cette période compliquée".

Bien décidé malgré tout à profiter de la période estivale pour dynamiser sa commune, Gilbert Le Vaillant ne se laisse pas abattre et annonce déjà : "au 21 août, date de reprise possible du marché, on va faire une grande braderie, et je peux vous dire qu'on sera très méticuleux pour faire respecter les règles sanitaires !"

Masques obligatoires sur les marchés

"De façon à garantir un haut niveau de sécurité sanitaire", le préfet des Côtes-d’Armor a annoncé ce vendredi 7 août deux nouvelles mesures spécifiques : le port du masque obligatoire sur le marché hebdomadaire de Callac, et dans le quartier des Mielles à Saint-Cast Le Guildo.

Des mesures prises pour une durée d'un mois. "On observe en effet un relâchement des gestes barrières au cours des vacances. Par ailleurs, et depuis le 10 juillet 2020, l’augmentation des patients testés positifs au Covid-19 dans le département des Côtes d’Armor confirme que le virus circule toujours sur le territoire alors-même que ce dernier connaît, sur la période estivale, un afflux important de population."

En Ille-et-Vilaine et dans le Morbihan, des mesures similaires ont été annoncées ce même jour.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société