Merléac : après huit ans de travaux, la chapelle Saint-Jacques retrouve sa superbe

La chapelle Saint-Jacques de Merléac, dans les Côtes-d'Armor a retrouvé toute sa superbe après huit années de travaux. L'occasion d'y redécouvrir ses éléments de décor datant du début du XVe siècle.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité
C'est l'un des joyaux de notre région : la chapelle Saint-Jacques de Merléac. Tour carrée, maîtresse-vitre de plus de huit mètres de haut, vitrail datant de 1402... Nichée au cœur du hameau de Saint-Léon, elle offre au regard, depuis la fin du XIVe siècle, sa silhouette atypique.

À l'intérieur, le spectacle est tout aussi saisissant : peintures murales, voûte lambrissée peinte sur laquelle figure, en ancien français, le texte de la Genèse.

La chapelle Saint-Jacques de Merléac, dans les Côtes-d'Armor a retrouvé toute sa superbe après huit années de travaux. L'occasion d'y redécouvrir ses éléments de décor datant du début du XVe siècle. Reportage : F. Leroy / C. Bazille / T. Descamps. Intervenants : - Loïc Roscouët, conseiller départemental de Guerlédan ; - Joël Carrée, maire de Merléac.

Travaux


"Les chercheurs universitaires sont venus récemment l'observer, faire leur travaux, nous ont confirmé que cette voûte est unique. Ils peuvent en avoir encore une lecture picturale de la Bible au Moyen Âge. Ici, à Meléac, c'est exceptionnel. Ils ont pu nous confirmer qu'il y a des écrits et des peintures exceptionnels, voire unique en France", se réjouit Loïc Roscouët, conseiller départemental de Guerlédan.

Tous ces éléments décoratifs ont été redécouverts grâce aux travaux qui y sont réalisés depuis 2009 et achevés en 2017. Quelque 800 000 euros, cofinancés par l'État, par la Région, par le Département des Côtes-d'Armor, et par la Fondation du Patrimoine, ont permis cette restauration.

Longtemps laissée à l'abandon, la commune espère bien voir cette chapelle ressusciter. "Étant sur le passage de Saint-Jacques-de-Compostelle, nous profitons aussi de beaucoup de visites. C'est pour cela que la chapelle est ouverte une grande partie de l'année", affirme Joël Carrée, maire de Merléac. Les visites se font du printemps à la mi-novembre, et une visite guidée aura lieu dans le cadre du prochain Téléthon.