• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Paimpont : le festival “Arrête ton cirque” joue avec nos limites

Dans « La Cosa », la compagnie Claudio Stellato cherche les limites physiques en jouant avec des bûches de bois. / © France 3 Bretagne / V.Chopin
Dans « La Cosa », la compagnie Claudio Stellato cherche les limites physiques en jouant avec des bûches de bois. / © France 3 Bretagne / V.Chopin

Pour la 6e année consécutive, l'association La Loggia propose musique, art de rue et cirque contemporain dans le cadre du festival Arrête ton cirque, jusqu'à dimanche. Des représentations étonnantes et riches de sens, comme "La Cosa" qu'ont pu découvrir en avant-première des élèves du pays de Guer. 

Par Valérie Chopin


Ils sont quatre sur scène, mais au début le public ne les voit pas. Pas tous ou pas vraiment... Les membres de la Compagnie Claudio Stellato sont camouflés, plus ou moins, derrière des quantités de bûches de bois. "1642 exactement !" Julian Blight est précis. Cela va faire six ans que lui et ses trois comparses les manipulent et les promènent de scène en scène.

Quatre tonnes


Pourquoi tout ce bois ? "De tous les éléments naturels testés, c'est le seul qui au final, est resté ! explique Julian. Parce qu'il a résisté, et qu'il collabore avec nous."
Résultat, "la chose" ("La Cosa", en espagnol) nous montre différentes relations entre homme et cet élément naturel.

« La Cosa » de la Compagnie Claudio Stellato



Dans "la Cosa" de la compagnie Claudio Stellato, les quatre artistes belges multiplient les situations cocasses : danse, jonglerie, bataille... Parfois, ils se lient, parfois ils se fâchent. On cherche le sens, la raison de tout ce cirque. "Il n'y a pas aucun message dans notre travail, rétorque l'un des interprètes. Pour nous, la seule chose qui importe c'est l'étude extensive autour du bois."

Témoins en avant-première de tout ce remue-ménage, les collégiens et lycéens de Guer n'ont pas toutes les réponses, mais leurs interprétations. Hugo y voit des "bûcherons fous qui ont perdu quelque chose", là où Manon perçoit des "enfants qui se créent leurs propres jeux". "Je pense qu'ils essaient de construire quelque chose ensemble, qu'ils se découvrent", analyse Mikaïl, alors qu'Hélie reconnaît avoir beaucoup aimé ce "feu d'artifice".
 

En équilibre


En équilibre entre danse, théâtre et cirque, les quatre interprètes eux se démènent. "On est limite rupture, parfois à deux doigts de tomber dans les pommes", reconnaît Julian. Un déploiement d'énergie, pour un spectacle récompensé en 2015 par le Prix de la critique en Belgique.
 

Reportage Valérie Chopin et Benoît Le Vaillant 

Festival "Arrête ton cirque" jusqu'au 10 juin à Paimpont
Reportage Valérie Chopin, Benoît Le Vaillant et Jonathan Ruelle. Montage : David Mérieux Interviews : Manon, 15 ans - Hélie, 12 ans - Mikaïl, 15 ans - Julian Blight, membre de la Compagnie Claudio Stellato - Hugo, 11 ans



C'est un des nombreux spectacles à découvrir dans le cadre du festival "Arrête ton cirque" qui se déroule du 8 au 10 juin à Paimpont, en Ille-et-Vilaine



 

A lire aussi

Sur le même sujet

Fabian Lahaie, avocat des familles.

Les + Lus