Polémique autour d'une antenne relais téléphonique à Prat dans les Côtes d'Armor

Le collectif d'opposants au projet sur le site / © Catherine Bazille - France Télévisions
Le collectif d'opposants au projet sur le site / © Catherine Bazille - France Télévisions

La petite commune de Prat dans les Côtes d’Armor est secouée depuis un an par une mobilisation contre le projet d’implantation d'une antenne-relais téléphonique. Un collectif mène une bataille au nom de la santé publique.

Par Krystell Veillard


Voilà tout juste un an, les riverains du hameau de Kerphilippe à Prat, petite commune des Côtes d'Armor, apprenaient lors des vœux du maire l'existence de ce projet d'implantation d'une antenne-relais à deux pas de chez eux. Ils gardent à l’esprit, la mort de 200 vaches chez un éleveur d’Allineuc, victimes, selon lui, des ondes électromagnétiques.
 

Une zone de captage d'eau sur le site


Ce projet d'antenne relais les a rapidement inquiétés compte-tenu de la présence d'une ancienne zone de captage d'eau sur le site retenu par l'opérateur Orange. Les habitants s'inquiètent notamment de l'installation d'une prise de terre pour cette antenne sur cette zone de captage d'eau et alors que le terrain est lui même très conducteur. Ils se demandent quels peuvent être les effets pour les animaux des exploitations alentours et puis la seconde question pour eux, est celles des conséquences de cette antenne pour la ligne à moyenne tension, qui se trouve à proximité. Des questions restées à ce jour sans réponse malgré les nombreux courriers envoyés par le collectif. "On fait partie des dommages collatéraux si jamais il se passe quelque chose, point barre ! Comme pour monsieur Le Béchec à Allineuc" réagit Yann Le Barazer, membre du collectif "Sauvegarde de notre environnement rural".
 

Améliorer la couverture téléphonique pour la mairie


Du côté de la mairie, le parapluie est ouvert. Avant de signer la demande de déclaration préalable, la conformité du dossier aux règles d'urbanisme a bien été vérifiée par les services de la communauté de communes. Et la priorité, c''est de réduire une zone grise, explique le maire Roger Prat : "Aujourd'hui tout le monde est d'accord, pour dire que la couverture est insuffisante. L'endroit précis où Orange décide de mettre l'antenne, c'est leur histoire, c'est pas une demande évidemment de la commune"
 

Une plainte envisagée pour mise en danger de la vie d'autrui


Tout est donc prêt pour que l'antenne de 30 mètres de haut s'élève sur ce petit terrain dont Orange est propriétaire. Sans que les craintes sanitaires ne soient levées. "On se doute bien que si les vaches en meurent c'est que ça doit pas être bon pour la santé des gens. Notre préoccupation c'est celle-là. Dans la mesure où on pense être en danger, on veut des réponses par rapport à tout ça." Après des recours devant la justice administrative, le collectif envisage désormais de déposer plainte pour mise en danger de la vie d'autrui

 
 

 


 

Sur le même sujet

Les + Lus