Cet article date de plus de 3 ans

Quel avenir pour le sillon de Talbert ?

Le sillon de Talbert, flèche littorale de trois kilomètres, est en danger depuis que les dernières grandes marées ont creusé une brèche en son sein. Situé dans la commune de Pleubian dans les Côtes-d'Armor, le sillon est classé Réserve naturelle protégée depuis 2006.
Sillon de Talbert à PLeubian dans les Côtes d'Armor
Sillon de Talbert à PLeubian dans les Côtes d'Armor © BEP/OUEST FRANCE / P.Cherel
Formé de galets et de sable le cordon littoral de 3,2 kilomètres est fragilisé par les dernières grandes marées et tempêtes qui ont touchées la Bretagne. Une brèche de deux mètres sur trente s'est creusée à 600 mètres de la base. C'est un site naturel exceptionnel à l'extrémité de la presqu'île de Lezardrieux autant plébiscité par les pêcheurs à pieds que par les chercheurs pour sa faune et sa flore.

Une brèche de 2 mètres de profondeur sur 30 de long
Une brèche de 2 mètres de profondeur sur 30 de long © France 3 Bretagne / J-M.Saigner


Laisser la nature agir ?


Pour répondre à cette problématique, deux solutions, laisser la nature faire ou faire des travaux. Plusieurs fois l'homme est intervenu. Une politique d'enrochement pour protéger le site a été mise en place dans les années 70, mais avec des conséquences négatives. Didier Olivry, délégué régional de la conversation du littoral breton, le confirme : "normalement, le sillon bouge sur lui-même et là on a perturbé son évolution. Il aurait roulé en totalité et là il y a eu une rupture du fait qu’une partie du sillon ait été bloqué par ses enrochements". 

La décision d'une intervention humaine sera rendu ce jeudi 29 mars par le comité de gestion de la réserve naturelle.

Un site datant de plus de 6 000 ans


Formé par le dégel de la dernière glaciation, le site, curiosité de la nature a longtemps animé les légendes. Il se raconte que Merlin aurait bâti cette voie en déversant des millions de cailloux afin de rejoindre la fée Viviane. Une autre prétend que Morgane, sur l'île de Talbert, s'était épris du roi Arthur. Pour le rejoindre, elle jeta des cailloux vers le littoral, qui se multiplièrent en millions de galets.

Intervenants du reportage : Loic Mahé, maire de Pleubian et Didier Olivry, délégué régional du Conservatoire du littoral pour la Bretagne

Reportage de Nathalie Rossignol et Jean-Marc Saigner.


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement société littoral aménagement du territoire nature sorties et loisirs grandes marées mer