Risque de pollution après le naufrage d'un chalutier en baie de Saint-Brieuc : la pêche et la baignade interdites

Un chalutier a fait naufrage le 11 octobre au large de Binic-Etables-sur-Mer. Des fuites de gazole ont été repérées. Mardi, à la suite de la présence d'une nappe résiduelle à proximité des côtes, un arrêté a été pris pour interdire la pêche et la baignade dans les secteurs de Plérin et Pordic.

Le chalutier EOLE 2 immatriculé à Paimpol a sombré ce lundi 11 octobre au large de Binic-Etables-sur-Mer, dans les Côtes d'Armor. Les autorités maritimes craignait une pollution car elles avaient relevé une légère irisation de la surface, due à une fuite de gazole.

Des opérations de sécurisation ont d'abord été menées autour de l'épave pour éviter les risques de croche avec d'autres navires.

Mardi, des opérations de colmatage ont été conduites à la mi-journée et ont permis de stopper la fuite. "Un relevage de l’épave est prévu dans les meilleurs délais", indique la préfecture.

Un arrêté interdit la baignade et la pêche 

La présence d'une nappe résiduelle à proximité immédiate des côtes de Pordic et de Plérin a entraîné la prise d’arrêtés municipaux. Jusqu’à nouvel ordre, les activités de baignade et de pêche à pied sont interdites sur les plages suivantes : 

En dehors de ce périmètre, la préfecture appelle à la vigilance pour les activités de baignade et de pêche à pied entre Plérin et Plouha.

La zone reste sous étroite surveillante, en lien avec les maires des communes concernées, avec l’expertise du CEDRE en matière de pollution.

La préfecture rappelle que pour tout signalement de trace d’hydrocarbure sur la bande côtière, il est possible de contacter le CROSS Corsen par téléphone au numéro 196.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
pollution environnement mer nature