Saint-Brieuc. Une expertise psychologique demandée pour celui qui criait  Allah akbar dans la rue

L’homme avait été interpellé dans la nuit du 11 au 12 juillet par la Brigade anti-criminalité de St Brieuc. Ivre, un couteau à la main, il criait Allah akbar. Les perquisitions à son domicile ont révélé qu’il n’avait jamais consulté de site djihadiste. Le parquet demande une expertise psychologique.

Le jeune homme de 24 ans a passé un peu plus de 24 h en garde à vue. Dans la nuit du 11 au 12 juillet, il avait été repéré par les hommes de la BAC, un couteau à la main, sous l’emprise de l’alcool. Il avait refusé de déposer son arme et crié Allah akbar.

L’individu était déjà connu de la justice. Il a été remis en liberté sous contrôle judiciaire. Il sera jugé le 14 septembre prochain.

Les perquisitions menées à son domicile et sur son ordinateur n’ont pas permis de faire le lien avec une quelconque radicalisation. Il n’a jamais consulté de sites djihadistes.