Agriculture. À Plélo, une fête pour promouvoir le métier et susciter les vocations

Un des plus grands rendez-vous agricoles de l'année s'est tenu ces 26 et 27 août 2023, à Plélo dans les Côtes-d'Armor. Entre mini-ferme et course de moissonneuses-batteuses, les Jeunes Agriculteurs, à l'initiative de ce festival, ont voulu promouvoir une filière souvent décriée.

Au premier rang du public, collé aux barrières, le petit Amaury ne perd pas une miette de ce qui se passe devant ses yeux.

Dans le bruit des moteurs, des moissonneuses-batteuses se poursuivent et n'hésitent pas à se rentrer dedans. Cette démonstration de sport mécanique est l'attraction-phare de Terre Attitude, l'un des grands rendez-vous agricoles des Côtes-d'Armor. Mais à Plélo, davantage que divertir le public, le but est bien de promouvoir un secteur économique et des métiers souvent décriés.

Et l'opération semble fonctionner, si l'on en croit la réaction de Nicolas Corbel, venu assister à la démonstration avec Amaury : "On est venu pour voir l’esprit mécanique, voir ces monstres de machines se défier sur un terrain agricole. C’est magnifique à voir. C’est une belle profession que ces agriculteurs nous montrent !"

Promouvoir les filières agricoles

D'autres animations étaient prévues par les Jeunes Agriculteurs, le syndicat agricole, organisateurs de l'événement. Entre la mini-ferme, l'exposition de tracteurs mais aussi un baptême en hélicoptère, tout est fait pour attirer les visiteurs et susciter les vocations, à tous les âges.

Les lycées agricoles profitent en effet de l'exposition offerte par Terre Attitude. C'est l'occasion de se distinguer, en mettant en avant les spécificités de chaque formation, par exemple le secteur hippique pour le lycée de Kernilien à Guingamp.

Élise Bien, chargée de communication pour l'établissement, constate que le profil des élèves évolue depuis quelques années : "On avait beaucoup de jeunes issus de milieux agricoles par leurs parents ou grands-parents. Maintenant on arrive à toucher des profils qui n’étaient pas dans l’agriculture avant."

Le but est vraiment de mettre en avant ce qui se fait aujourd’hui, car les formations ont beaucoup évolué.

Élise Bien

Chargée de communication pour le lycée agricole de Kernilien

Faire face aux critiques

Les organisateurs de l'événement espèrent avec ce festival dépasser les critiques qui leur sont régulièrement adressées, au sujet de leur impact sur l’environnement ou leur cruauté envers les animaux. L'objectif de Florian Gaultier, président des Jeunes Agriculteurs 22, est simple : redorer l’image de leur profession.

Le but principal est de redorer notre image.

Florian Gaultier

Président des Jeunes agriculteurs 22

"Historiquement, cette journée, c'est un concours de labours. À ça, se sont intégrées d’autres animations. Et plus on avance, plus on fait de la promotion métiers", expose Florian Gaultier. "On parle au grand public, aux visiteurs, de nos pratiques sur nos exploitations. C’est important pour nous, pour susciter des vocations."

Le public a une nouvelle fois été au rendez-vous pour cette édition 2023. Celle-ci a rassemblé environ 40 000 personnes.

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité