• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Fusion : Saint-Brieuc et Plérin ne sont pas sur la même longueur d'ondes

Plérin fusionnera-t-elle avec Saint-Brieuc ? / © Paulette Hervé
Plérin fusionnera-t-elle avec Saint-Brieuc ? / © Paulette Hervé

Les communes de Saint-Brieuc et Plérin vont-elles fusionner ? Et quand ? Ces questions étaient au cœur des débats lundi soir en conseil municipal. Alors que rive droite, on défend une fusion en janvier 2019, rive gauche on milite plutôt pour l'option "élections municipales en 2020".

Par V.Chopin


Fusionnera, fusionnera pas ? Chacune de leur côté, les communes de Saint-Brieuc et Plérin ont abordé le sujet, lundi soir, en conseil municipal. Et le moins qu'on puisse dire c'est que ce projet de fusion (notamment, son calendrier) ne fait pas l'unanimité.

Rive droite du Léguer, la majorité est toujours d'avis que la fusion ne doit pas tarder : "Moi je pense qu'on peut y aller dès maintenant. Je pense qu'on aurait tort d'attendre", défend la maire de Saint-Brieuc Marie-Claire Diouron, à propos d'un projet déjà évoqué dans les années 1970 mais jamais concrétisé. 

Rive gauche, le débat est beaucoup plus musclé. Pétition à l'appui, des Plérinais réunis devant la mairie, demandent à être consultés : "Le maire a décidé cette fusion, sans nous demander notre avis", conteste un des 80 manifestants rassemblés devant l'hôtel de ville.


Saint-Brieuc Plérin, la fusion fait débat
En conseil municipal, la question du calendrier de ce mariage a été abordée. - Reportage de Nathalie Rossignol et Fabrice Leroy.

Constituer une commune nouvelle de 60.000 habitants


C'est en mars 2017 que les deux conseils municipaux de Saint-Brieuc et Plérin avaient annoncé leur volonté commune de se marier. L'objectif, à l'époque, était de constituer d'ici le 1er janvier 2019 une ville de 60.000 habitants afin de peser davantage en Bretagne. Un audit avait été lancé auprès des services des deux communes. C'est cet état des lieux chiffré qui était présenté ce lundi soir, aux différents élus réunis à huis clos.



Mariage en 2019 ou 2020 ?

Un audit qui a nourri de nombreux échanges sur les rives du Léguer. Si côté briochin, la majorité reste sur l'idée d'une fusion à compter du 1er janvier 2019, côté plérinais, le vent a légèrement tourné : "On voit bien que la décision ne pourra pas être prise aujourd'hui, d'y aller ou de ne pas y aller, convient le maire de Plérin Ronan Kerdraon. Ce qui est important aujourd'hui c'est de savoir et d'avoir connaissance de toutes les données pour être en capacité de se prononcer le jour J." 

Dans une pétition qui a recueilli la signature de 3.000 Plérinais, les habitants demandent la mise en place d'un référendum. Des revendications qui semblent avoir été entendues puisque le maire de Plérin a annoncé que le projet de commune nouvelle pourrait être mis sur la table lors des prochaines élections, autrement dit, en 2020.

Une décision saluée par les manifestants : "Ça apaiserait ! réagit Hervé Le Roch, porte-parole du collectif "Pour la démocratie à Plérin". "On éviterait les clivages. Sincèrement, on ne veut pas se retrouver comme dans le dossier Etables-Binic !"  Une autre fusion costarmoricaine qui a, elle aussi, fait couler beaucoup d'encre...






A lire aussi

Sur le même sujet

Interview François Floret

Les + Lus