La pêche de certains coquillages interdite sur une partie du littoral des Côtes-d'Armor

Le préfet des Côtes-d'Armor a pris ce mardi 12 mars un arrêté interdisant la pêche aux moules et aux huîtres dans quatre des neuf bassins de production du département. Le gros coup de vent de la fin février avait dispersé une partie des huîtres et moules hors des concessions. Une mesure sans aucune raison sanitaire. Explications.

Sur les secteurs de production d'huîtres et de moules de Plougrescant, de Bréhat, du Jaudy et de la baie de l’Arguenon du côté de Saint-Jacut-de-la-mer, il est interdit de ramasser des huîtres et des moules à moins de 100 mètres des concessions et des parcs des professionnels. 270 conchyliculteurs travaillent dans ces zones.

Des exploitations retournées par les intempéries

À l'origine de cet arrêté préfectoral, un constat. Suite au gros coup de vent qui a balayé la Bretagne ces 25 et 26 février dernier, avec des rafales jusqu'à 129 km/h et de forts courants, de nombreuses concessions conchylicoles des Côtes-d'Armor ont vu leurs installations bousculées et retournées. Les huîtres et les moules élevées dans les parcs se sont retrouvé éparpillées hors des exploitations.

Contactés, des conchyliculteurs concernés ont expliqué que "les dégâts, pour eux, sont encore plus importants que lors du passage de la tempête Chiaran". Ces producteurs ont donc besoin de temps pour retrouver et récupérer leurs huîtres et leurs moules.

D'où cet arrêté préfectoral qui autorise, jusqu'au 11 avril, les seuls exploitants et leurs employés à ramasser les huîtres et moules qui ont été dispersées par la mer.

Les pêcheurs à pied particuliers peuvent continuer de ramasser des coques, des palourdes ou autres praires.