Le jeune homme porté disparu depuis trois jours dans les Côtes-d'Armor retrouvé en urgence absolue

Le jeune homme de 18 ans, porté disparu depuis lundi 23 octobre, a été retrouvé ce jeudi suite à une intervention des pompiers à Trébry, appelés pour une voiture accidentée. Les premières constatations laissent penser que la victime est restée coincée trois jours dans son véhicule. Très affaibli, il a été transporté à l'hôpital en urgence absolue. Une battue avait eu lieu mardi et mercredi, avec 200 participants volontaires.

C'est en fin de matinée que selon Centre opérationnel départemental d'incendie et de secours (CODIS) des Côtes-d'Armor, "des promeneurs ont appelé les secours". Alors qu'ils se trouvaient aux abords de la départementale 6 au lieu-dit Le Vallain, sur la commune de Trébry, ils ont découvert en contrebas de la route une voiture accidentée avec à son bord un jeune conducteur.

Ce dernier s'est avéré être le jeune homme de 18 ans, porté disparu depuis ce lundi 23 octobre.

Dans un communiqué de presse, la compagnie de gendarmerie départementale de Saint-Brieuc a précisé que ces "promeneurs" étaient des membres de la famille du disparu. Après l'intervention des sapeurs-pompiers, de la gendarmerie et du SAMU, le jeune homme a été transporté en urgence absolue au CHRU de Pontchaillou à Rennes.

Selon la gendarmerie et le Centre opérationnel départemental d'incendie et de secours (CODIS) des Côtes-d'Armor, tout laisse penser, d'après les premières constatations, que le jeune homme a passé trois jours dans sa voiture accidentée. Son véhicule se trouvait en contrebas de la départementale, "dans un sous-bois et non visible de la route". La victime était très affaiblie selon les secours. Elle n'a pu être entendue par les gendarmes.

durée de la vidéo : 00h00mn34s
Le lieu de l'accident à Trébry (Côtes-d'Armor) où le jeune disparu a été retrouvé coincé vivant dans sa voiture, trois jours après l'accident. ©C. Bazille - FTV

L'enquête de gendarmerie doit maintenant déterminer les circonstances exactes de l'accident. 

Battue citoyenne

Ce mardi 24 et mercredi 25 octobre, une battue citoyenne avait mobilisé autour de 200 personnes bénévoles, ainsi que des moyens aériens et terrestres, dans le secteur de Saint-Carreuc où son téléphone a borné la dernière fois.

Stanislas Bellec a quitté Collinée lundi dernier, le 23 octobre, après sa nuit de travail. Il a pris un café avec son parrain, passé un appel téléphonique en fin de matinée et devait rejoindre sa famille à Hénon à bord de sa Clio bleu nuit. "Il allait très bien, il a dit à sa copine qu'il rentrait chez nous" nous indiquait sa sœur lors de la battue.

"Merci pour toutes ces recherches, merci à toutes les personnes qui se sont mobilisées" a indiqué la sœur de Stanislas Bellec, Laura, sur sa page Facebook. "Nous ne connaissons pas son état de santé, mais le plus dur a été fait".