Trafic de drogues. Gros coup de filet dans les Côtes d'Armor. "Les principaux protagonistes" ont été interpellés

Les gendarmes bretons viennent de mettre un coup d'arrêt à un trafic de stupéfiant, "plus précisément de cannabis et de cocaïne", dans le secteur de Rostrenen et dans celui de Loudéac. Des interpellations ont eu lieu le 16 octobre dernier. "Quatre personnes ont été entendues en qualité de mis en cause", nous informe le parquet de Saint-Brieuc. Des armes, de l'argent et de la drogue ont été saisis.

Des armes, de l'argent, des stupéfiants, sans oublier "les quatre principaux protagonistes". C'est un beau coup de filet que vient d'opérer la Communauté de Brigades de Rostrenen et le Groupe Stupéfiants Départemental de gendarmerie (GSD) des Côtes d’Armor.

Les gendarmes bretons viennent de démanteler un trafic de produits stupéfiants "suite à une enquête menée avec efficacité et célérité", nous informe Nicolas Heitz, Procureur de la République de Saint-Brieuc. Des investigations techniques et des surveillances "ont permis de découvrir qu’un trafic de stupéfiants, plus précisément de cannabis et de cocaïne était mis en place dans le secteur de Rostrenen et dans celui de Loudéac et ce depuis plusieurs semaines."

Lire : Trafic de drogue à Lorient. Cinq interpellations après un coup de filet dans le quartier de Kervénanec

Expédition punitive à Pontivy

Dans son communiqué, le Procureur de la République détaille l'organisation du trafic : "Le principal protagoniste fournissait en stupéfiants deux revendeurs localisés à Rostrenen et à Loudéac qui se chargeaient ensuite de procéder aux ventes."

Des armes de poing, un fusil à canon scié et des stupéfiants

"Parallèlement, les surveillances avaient démontré qu’ils avaient procédé à une expédition punitive à Pontivy suite à l’agression et au vol commis à l’encontre d’un des revendeurs."

Les gendarmes ont identifié quatre personnes comme étant "les principaux protagonistes de ce trafic". Des interpellations ont été programmées ce 16 octobre, "quatre personnes ont été entendues en qualité de mis en cause" :

  • Le principal protagoniste de ce trafic, âgé de 29 ans, était entendu et minimisait son implication dans les faits reprochés. La perquisition menée à son domicile permettait notamment d’appréhender 3 armes de poing, 975 euros et des traces de cocaïne.
  • Le deuxième protagoniste de ce trafic, âgé de 39 ans était entendu et reconnaissait être un revendeur sur le secteur de Rostrenen pour le compte du principal protagoniste. La perquisition à son domicile amenait à la découverte d’un fusil à canon scié, de matériel de conditionnement, d’une balance de précision et à des stupéfiants.
  • Le troisième individu, âgé de 24 ans, était entendu et reconnaissait son implication dans les faits reprochés. Il expliquait être un revendeur pour le compte du principal protagoniste mais sur le secteur de Loudéac pour sa part.
  • Le quatrième individu, âgé de 33 ans était entendu et reconnaissait sa présence lors des faits de violences commis à Pontivy.

Jugement le 28 novembre

Des clients auditionnés ont reconnu avoir acheté des stupéfiants aux différents mis en cause. "Ce vendredi 20 octobre 2023, les principaux protagonistes étaient déférés devant le procureur de la République et faisaient l’objet d’une Comparution immédiate pour des faits de trafics de stupéfiants, enlèvement et violences aggravées."

Les quatre prévenus seront jugés le 28 novembre 2023. "D’ici cette date, ils ont tous les quatre été placés en détention provisoire. Les autres protagonistes impliqués à un degré moindre dans le trafic et au nombre de 9 seront jugés en février 2024."

Le Procureur de la République conclue en soulignant "l’importance de l’engagement des enquêteurs et l’efficacité du GSD de la gendarmerie ayant permis l’aboutissement de cette enquête".