Le préfet des Côtes-d'Armor interdit toute manifestation à Saint-Brieuc samedi

Pierre Lambert, le préfet des Côtes-d'Armor, a pris un arrêté pour interdite "toute manifestation samedi 6 février devant la préfecture à Saint-Brieuc" en prévision de la manifestation "contre l'islamisation et l'immigration" ainsi que de la contre manifestations annoncées.

Par Thierry Peigné

Samedi 6 février, à l'appel du mouvement allemand Pegida, plusieurs groupes d'extrême-droite ont prévu des manifestations partout en Europe (14 pays) pour dénoncer "l'islamisation et l'immigration". Saint-Brieuc fait partie des villes française choisies pour un défilé, à l'initiative de la section costarmoricaine de l'association "Résistance Républicaine". Un rassemblement devant la préfecture des Côtes-d'Armor a été annoncé pour ce samedi de 10h à 12h.

Contre manifestation annoncée

Pour contrer ce rassemblement, le collectif anti-fasciste 22, composé d'une trentaine d'associations, a appelé à une déambulation festive, sonore et déguisée, suivie d’un pique-nique à 10h place Allende à Saint-Brieuc pour "combattre les amalgames simplistes et la stigmatisation nauséabonde" ainsi que pour dire "bienvenue aux migrants que la guerre et la misère jettent à nos frontières".

Toute manifestation interdite

Vendredi, le préfet annonçait son intention d'annuler le premier rassemblement. Ce lundi, "au vu des troubles sérieux à l’ordre public que tout rassemblement est susceptible de provoquer dans le contexte actuel, et de la forte sollicitation dont les forces de sécurité font l’objet dans le cadre de l’état d’urgence et de la posture Vigipirate renforcée en vigueur dans le département", Pierre Lambert a pris un arrêté interdisant "toute manifestation qui prendrait place le 6 février 2016 devant la préfecture des Côtes d’Armor à Saint-Brieuc".

Sur le même sujet

Les + Lus