• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Les présidents des Départements bretons sont élus ce jeudi

Les quatre présidents des départements bretons / © F3
Les quatre présidents des départements bretons / © F3

c'est le "troisième tour" des élections départementales: celui de l'installation des présidents du conseil départemental, après le vote des groupes politiques de cette assemblée. Un troisième tour sans surprises en Bretagne, avec toutefois l'arrivée d'une nouvelle majorité dans les Côtes d'Armor.

Par Stéphane Grammont

Les conseillers départementaux élus dimanche dernier votent à leur tour pour élire le président du conseil départementale. Un vote sans surprise en Bretagne, alors que d'ans d'autres régions ce "troisième tour" peut encore faire basculer le département.

Dans le Morbihan, François Goulard va commencer un second mandat, tandis que dans les trois autres départements bretons on verra de "nouvelles têtes". Alain cadec, député européen et élu à Plérin, prendra la présidence des Côtes d'Armor dans l'après-midi. Le département a basculé à droite pour la première fois depuis 1976. En Ille-et-Vilaine, c'est le successeur de Jean-Louis Tourenne qui s'installe, Jean-Luc Chenut.





Une femme à la tête du département du Finistère


C'est rare en France, et c'est une première en Bretagne: le conseil départemental du Finistère sera présidé par une femme, Nathalie Sarrabezolles. Elle a été élue avec 27 voix contre 24 pour Maël le Calan. Le seul précédent en France est la présidence de Marie-Françoise Pérol-Dumont en Haute-Vienne. Pour cette nouvelle mandature, seules 6% à 9% des assemblées seront dirigées par des femmes à l’issue de l’élection des présidents.


Comment ça se passe ?


C'est le doyen de l'Assemblée qui ouvre et préside la séance jusqu'à la désignation du président. C'est le benjamin qui tient le rôle de secrétaire de séance. Au programme, donc, l'élection du Président, mais aussi la composition de "l'exécutif", c'est à dire les vice-présidents et les commissions permanentes. Après cela, l’Assemblée peut prendre d’autres décisions, comme la formation des commissions et les représentations du Conseil départemental auprès des organismes extérieurs (collèges, maisons de retraite, pompiers…).

Une seconde séance, dite « additionnelle », peut avoir lieu ultérieurement pour voter d'autres dispositions comme le montant des indemnités des élus. Elles évoluent entre 1500 euros bruts par mois et 2 661,03 € bruts par mois selon le nombre d'habitants que compte le département.

A lire aussi

Sur le même sujet

L'histoire du football féminin

Les + Lus