Meurtre de la discothèque de Trébeurden : début du procès aux assises à Saint-Brieuc

Publié le Mis à jour le
Écrit par Marc-André Mouchère
Le parking de la boite de nuit Les Chandelles à Trébeurden en 2013.
Le parking de la boite de nuit Les Chandelles à Trébeurden en 2013. © I. Rettig

C'est aujourd'hui que débute devant la cour d'assises des Côtes-d'Armor le procès du meurtrier présumé de José Da Silva Fernandez. La victime, un maçon de Lannion avait reçu plusieurs coups de couteau, à la sortie d'une discothèque à Trébeurden.

Dans la nuit du 15 au 16 février 2013, peu après 3h00 du matin, un maçon de 39 ans succombait à ses blessures sur le parking de la boite de nuit "Les Chandelles", devant la plage à Trébeurden malgré les efforts des secours qui ont tenté de le ranimer.

Une violence mortelle

Vers 2h30, Mohamed Ali Elferiha était allé à la rencontre de la victime à l'intérieur de la boîte. D'après le journal Le Trégor, ils étaient ressortis ensemble rapidement sur le parking extérieur pour chercher quelque chose dans le véhicule de Mohamed Ali Elferiha. Ce sont les images des caméras vidéos du parking qui alertent le videur de la boîte de nuit.Trop tard, José Da Silva Fernandez a reçu sept coups de couteau. Un couteau de boucher de 19 cm.

Marche blanche

José Da Silva Fernandez vivait à Lannion, son agresseur aussi. Une semaine après le meurtre, les proches et voisins de la victime organisent une marche blanche à Lannion. 700 personnes s'étaient réunis, une rose blanche à la main, pour célébrer sa mémoire. Il était connu et apprécié.

Ouverture du procès

C'est l'avocat Rennais Thierry Fillion qui défend Mohamed Ali Elferiha. L'homme a 24 ans, il a vécu dans le même quartier que José Da Silva Fernandez, mais à ce stade du procès rien n'explique encore le geste violent de l'agresseur. 




En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.