• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Saint-Brieuc : le centre départemental de l'enfance en grève illimitée

Les grévistes ont rencontré Stéphane Rochon le directeur adjoint du pôle Solidarités au conseil départemental / © Catherine Bazille
Les grévistes ont rencontré Stéphane Rochon le directeur adjoint du pôle Solidarités au conseil départemental / © Catherine Bazille

Dès ce lundi 13 mai 2019, la plupart des personnels du centre départemental de l'enfance de Saint-Brieuc a stoppé le travail. La grève est illimitée, ils dénoncent la détérioration de leurs conditions de travail et d'accueil du centre.

Par C.B.

À trop tirer sur la corde, elle finit par céder. Le personnel du centre départemental de l'enfance et de la famille (CDEF) de Saint-Brieuc dénonce la situation actuelle de l'établissement. Ils manquent de moyens humains et financiers pour accomplir leur travail.

Dès ce lundi, la majeure partie des 200 salariés du CDEF se sont mis en grève illimitée, tant que l'on n'aura pas écouté leurs revendications.

Ce centre a pour mission d'accueillir les mineurs en difficulté, souffrant de situations familiales compliqués. Ils sont ici confiés à l'aide sociale à l'enfance, et les professionnels du CEDF sont là pour les accompagner vers la majorité dans un espace serein. 

Mais les années passant, le centre, qui dépend du conseil départemental pour son fonctionnement, manque de moyens pour mener à bien sa mission. 
 

Recrudescence de la violence

"Cette structure doit gérer l'urgence, accueillir les enfants seulement quelques mois, et on se retrouve avec des mineurs ici depuis deux ans !" se désole Florence Dudouit, éducatrice et déléguée CGT du centre. 

Ce qui fait que l'établissement n'as plus de place pour de nouveaux arrivants, il est saturé.
 
Interview de Florence Dudouit, éducatrice au CDEF de Saint-Brieuc et déléguée CGT
La situation crée des tensions entre les personnels et les enfants et entre les enfants eux-mêmes. Il y a un besoin criant en pédopsychiatrie, les éducateurs n'ont pas été formés et ne peuvent faire face à certaines situations ou profils d'enfants. 

Les services de santé manquent aussi de moyens pour encadrer ces jeunes.  L'Agence Régionale de Santé a été sollicitée car elle gère la prise en charge en milieu hospitalier. Du côté de l'Éducation Nationale, les personnels demandent à ce qu'elle s'occupe mieux de la scolarisation de ces enfants. Certains se retrouvent en décrochage sévère alors qu'ils ont des âges avancés, ce qui complique le travail des éducateurs du centre.
Sujet Manifestation St Brieuc

Les grévistes du CDEF demandent à ce que tous les acteurs concernés se mobilisent pour soutenir le centre. Une réunion avec le département est prévue le mercredi 15 mai à 11 heures. Les concernés espèrent que des mesures concrètes seront prises pour l'avenir de ces jeunes en difficulté.
 

A lire aussi

Douarnenez, la plage du Ris interdite à la baignade

Les + Lus