Saint-Jacut-de-la mer : l'école de voile contre le décrochage scolaire

Des enseignants du collège Chateaubriand de Plancoët ont décidé d'offrir à des élèves en difficulté l'opportunité de devenir aide-moniteurs à l'école de voile de Saint-Jacut. Ils ont constaté que comme les autres, ils ont eux aussi des talents et des compétences. Une révélation !


La lutte contre le décrochage social des jeunes et incidemment contre le décrochage scolaire fait partie des actions du Centre National pour le Développement du Sport (CNDS).

Dans les directives pour 2018, un chapître encourage "les actions qui permettent aux jeunes de retrouver des repères, de s’approprier des règles de vie et/ou de vivre un parcours citoyen. Projets favorisant la participation et l’engagement dans la vie associative afin de permettre aux jeunes de construire leurs projets et d’envisager l’avenir de manière plus concrète. Les actions peuvent notamment s’adresser aux jeunes en décrochage scolaire et/ou familial, suivis par l’aide sociale à l’enfance ou par la protection judiciaire de la jeunesse (PJJ) afin qu’ils trouvent leur chemin pour s’intégrer dans la société." 

Une initiative de professeurs

Lutter contre le décrochage scolaire, c'est ce qu'on voulu faire les professeurs du collège de Plancoët en s'associant à l'école de voile de Saint-Jacut de la mer.

Comme bon nombre d'établissements en France, ils sont chaque annés confrontés à des élèves qui ne s'intéressent pas à leur scolarité et qu'il est souvent difficile de recadrer dans les schémas ordinaires de l'éducation nationale. Des élèves qui ne sont pas motivés pour apprendre voire qui perturbent la classe ou qui pratiquent l'absentéïsme.

Les règles de l'administration de l'éducation nationale permettent de détecter les élèves décrocheurs à la fin de la 4ème. C'est ce qui s'est produit pour 6 élèves du collège de Plancoët.

Leurs professeurs ont appris que l'école de voile de Saint-Jacut embauchait un éducateur spécialisé expérimenté qui avait aussi passé ses diplômes pour enseigner la voile. Rassurés sur l'encadrement dont pouvaient ainsi bénéficier leurs élèves, ils ont organisés deux périodes de 3 semaines pour deux groupes de 3 élèves concernés par le décrochage.
intervenants : Ryan Touzé - élève de 4ème du collège de Plancoët / Dorian Vannier -responsable de l'école de voile de Saint-Jacut de la mer / Cyprien Derouette - adjoint au responsable de l'école de voile de Saint-Jacut de la mer / Killian Deplanque, Ryan Touzé et Rémi Bourdonnais - élèves de 4ème collège de Plancoët / Hélène Petitbon et Chloé Berteaux - professeurs du collège de Plancoët à l'initiative du projet ©France 3 Bretagne



Une organisation sur mesure

L'école de voile s'est chargée chaque matin du transport depuis le collège et les parents s'organisaient pour le retour, le soir.
Les élèves ont participé aux briefing chaque matin avec les différents groupes scolaires qui viennent pratiquer la voile. Ils se sont vus attribuer un rôle valorisant leurs capacités.

Les professeurs et le proviseur se sont relayés deux à deux pour venir à leur rencontre le midi.

Une réussite

Pour Dorian Vannier, responsable de l'école de voile de Saint-Jacut de la mer, l'expérience est extrêment positive.

Les six jeunes ont retrouvé le sourire et l'envie de faire quelque chose. Un vrai succès pour ces collégiens qui ont retrouvé un sens à leur existence et se projettent enfin dans l'avenir.

L'un d'entre-eux, Kilian, s'est découvert une passion, peut-être même une vocation puisqu'il veut devenir moniteur de voile à son tour ! Dès cet été, il donnera un coup de main à l'école de voile.


Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité