• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Saint-Julien : une femme chargée et blessée par un chevreuil

Le chevreuil aperçu par Corinne / © Corinne Merpault
Le chevreuil aperçu par Corinne / © Corinne Merpault

Grosse frayeur pour Corinne, habitante de Saint-Julien dans les Côtes d'Armor. Alors qu'elle rentrait chez elle, elle croise un chevreuil sur son chemin. Elle photographie l'animal mais ce dernier se met à la charger.

Par E.C avec C.J


L'apparition bucolique s'est transformée en grosse frayeur pour Corinne. Le week-end dernier, cette habitante de Saint-Julien rentre chez elle. Elle passe par un chemin près de son lotissement lorsqu'elle aperçoit un chevreuil. Elle décide alors de le prendre en photo, pensant que celui-ci va ensuite s'éloigner. Sauf qu'il se rapproche de plus en plus et se met à la charger, à foncer sur elle avec ses bois. 

Corinne explique qu'elle essaie de s'en détacher en appelant au secours. Elle finit par attraper une chaise pour se protèger. Rien n'y fait, l'animal revient. Elle parvient à s'enfuir. "À chaque fois, il se rapprochait, il se rapprochait." 


10 jours d'ITT


Corinne a été blessé aux cuisses et s'en tire avec 10 jours d'incapacité temporaire de travail. Cet animal peut peser jusqu'à 25 kilos. Elle est toujours très choquée.

La mairie lance un appel à la prudence et invite la population à signaler le chevreuil sans prendre d'initiative, soit à la municipalité, soit à la Fédération de chasse des Côtes d'Armor ou l'Agence française pour la biodiversité. Une document va être remis aux habitants avec des consignes de sécurité à appliquer, surtout pour que les enfants évitent d'approcher ce genre d'espèce sauvage.

L'animal s'il est capturé sera transféré dans les bois environnants et éloigné. 

En 2017, un chevreuil en Dordogne avait lui aussi défrayé la chronique. Après plusieurs attaques, il avait finalement été abattu. 


"Ce type de comportement est ponctuel"


Olivier Dugué, technicien forestier territorial explique "la population de chevreuils dans les Côtes d'Armor se porte bien. Depuis 30 ans, les effectifs sont en augmentation. Les prélèvement sont limités par le plan de chasse. On retrouve parfois ces animaux dans des endroits où on ne les croisait pas avant." 

Il précise "ce type de comportement est ponctuel. Les mâles (appelés les brocards) marquent en ce moment leur territoire car la rut commence fin juin début juillet, ils peuvent donc être un peu nerveux." Ces animaux mangent aussi parfois des bourgeons ou des feuilles de bourdaine qui peut les exciter. 
 

Sur le même sujet

Douarnenez, la plage du Ris interdite à la baignade

Les + Lus