Tour de France 2021: des sœurs jumelles de Pléneuf-Val-André tiennent le haut de l'affiche

Publié le Mis à jour le

Deux jumelles bretonnes sont à l'origine de l'affiche du Tour de France 2021. Anne et Lucille Commault sont graphistes, originaires de Pléneuf-Val-André (Côtes d'Armor). Pour la première fois, un élément régional, un phare breton, est intégré au dessin signé de leurs mains.

C'est une belle opportunité pour Lucille et Anne Commault, deux jeunes graphistes, jumelles de 29 ans. En septembre dernier, A.S.O. (Amaury Sport Organisation), la société organisatrice du Tour de France, les contacte.

Leur société, la Jum'sfactory est repérée en vu de la conception de l'affiche qui fait la promotion de cet événement sportif populaire dans les villes étapes et sur les réseaux sociaux.


Le style de Lucille et Anne a séduit. Elles ont déjà réalisé différents visuels avec toujours leur patte : des couleurs vives et un côté un peu rétro.

On nous dit souvent que nos affiches sont "vintage". Mais on ne travaille pas à l'ancienne avec de la peinture. Tout est fait sur ordinateur. Mais c'est vrai qu'on aime bien les vieilles affiches.

Anne et Lucille

Pour l'affiche du Tour de France, les jumelles ont eu libre cours, en dehors de quelques consignes comme de mettre en avant la couleur jaune, le logo de la manifestation et des maillots de cyclistes.
 


Elles font alors appel à l'imaginaire collectif et ébauchent un projet avec des coureurs, qui ressemblent à ces petits jouets que les gamins amoureux du vélo ont tous eu en main.

Pour faire référence à la Bretagne, leur région qui accueille cette année quatre étapes, elles intègrent l'image d'un phare breton avec une hermine. De l'autre côté, une montagne, pour les étapes de col. Et, bingo, elles décrochent le contrat.
 


Les deux soeurs voient là leur travail récompensé. Nées à Rennes, elles ont grandi à Pacé dans la métropole. Leur famille est désormais établie à Pléneuf-Val-André où elles passent encore la moitié de leur temps, quand elles ne sont pas à Paris, siège de leur société créée en 2015. D'ailleurs, c'est en Bretagne qu'elles ont séjourné durant les deux confinements.

Des études à Bordeaux dans une école de communication visuelle et graphisme, un goût partagé pour l'art et le milieu créatif, un échange universitaire au Canada et des stages les poussent jusqu'à la création de leur "boîte". Ensemble, non pas parce qu'elles sont jumelles, précisent-elles, mais parce que dans le métier, travailler en équipe rend plus solide.
 


La Jum's Factory réalise le design de façades de magasins, des logos, des cartes de visites, des aides à la personnalisation d'espaces et bien-sûr conçoit des affiches. 5O% de ses clients sont bretons. A son crédit, notamment, les affiches du Triathlon du Val André, dont l'organisateur fut longtemps un cousin de Lucille et Anne.

"On fait aussi des affiches de villes pour le plaisir et parfois, on nous demande de les imprimer. On a fait quelques modèles sur Saint-Briac ou le Val-André. Mais pour le moment, on ne commercialise pas dans un réseau de magasins, il y a déjà des graphistes sur ce marché!" soulignent les deux soeurs.
 


On pourrait bien voir de plus en plus les produits de ces jeunes talents dans la région, car leur affiche du Tour a donné un sacré coup de projecteur à leur travail. De nouvelles commandes, venues de Bretagne principalement, ont été passées. Reste à surfer sur ce succès.

Mais pour le moment, l'essentiel semble ailleurs pour les jumelles.

Ça fait plusieurs années qu'on suit le Tour à la télévision. On commence à comprendre la stratégie des coureurs en plus des paysages à découvrir. Cette année, grâce à notre affiche, on va être invitées dans les villes étapes bretonnes. On a décidé de prendre notre voiture et de faire une sorte de "roadtrip" pour vivre ça de l'intérieur et nous faire plaisir.

Anne et Lucille

L'affiche du Tour de France reste la plus grosse commande que les deux soeurs aient réalisée. Elle leur a permis de passer la période de confinement de façon plus sereine dans une situation, elles le savent, beaucoup plus compliquée pour nombre de petites entreprises.