Tourisme : les vacances de Pâques s’achèvent sur une note d’espoir pour le secteur

Publié le
Écrit par S.B. avec Lucie Callieret

Pour les vacanciers de la zone C, celle de Paris, cet après-midi, c’était l’heure d’un dernier tour à la plage avant de monter dans la voiture pour regagner l’école et le travail. Malgré tout, avant de partir, les touristes avaient le sourire. Ils ont bien profité. Les professionnels du secteur se réjouissent aussi. Après deux années marquées par le Covid, le début de saison est prometteur.

"Inutile d’aller à Tahiti, aux Maldives ou aux Antilles, le site d’Erquy, c’est vraiment une carte postale à toutes les secondes", Philippe est enthousiaste. Il a découvert la côte bretonne en marchant sur le sentier de grande randonnée. Il est conquis. "On mange bien, on s’amuse."

De la douceur, la mer, une crêpe au sucre, sur la carte postale, il ne manque que les hortensias pas encore en fleurs. Les touristes sont revenus !

Après deux années "pourries" par l’épidémie, les hôtels, restaurants, et campings reprennent espoir. A l’Office de tourisme, anglais, allemands et néerlandais sont de retour. "Il y a aussi des gens de passage, qui découvrent la région."

"On a bien, bien, bien travaillé" confirme David Cornillet. Dans son restaurant, il savoure. "On a eu du monde pendant toutes les vacances. Un joli flux. Les gens sont heureux de prendre l’air et de sortir des informations un peu angoissantes en ce moment constate-t-il. La saison se présente bien. Si l’actualité et la météo nous laissent tranquilles, on espère pouvoir travailler."

Le restaurateur est lucide, "on est très météo dépendant, explique-t-il, dès qu’il y a un rayon de soleil, tout va mieux."

Un retour progressif à la normale

Cet hiver, d’après les chiffres de Tourisme Bretagne, la fréquentation était en recul de 2% par rapport à l’an dernier et de 5% en dessous de son niveau de 2020.


Mais les professionnels du secteur ont observé avec bonheur le retour de la clientèle française et une reprise encourageante pour la clientèle internationale qui progresse de 64 % par rapport à 2021 même si elle peine encore à retrouver son niveau d’avant la crise sanitaire. Les vacances de février ont généré plus de 4,6 millions de nuitées touristiques en Bretagne en 2022.

L’été dernier, Bretagne Tourisme avait lancé une enquête. Elle a montré que la fréquentation était bien supérieure à celle de 2020 (+32%) mais ne rattrapait pas encore le niveau de 2019 (-25%). La plupart des structures n’avaient pu ouvrir qu’à la fin mai. Les groupes et les touristes étrangers avaient cruellement manqué au secteur.

La Bretagne, ça vous gagne !

Thomas et les enfants goutent aux derniers instants. "On a bien profité, bien mangé. Un régal. La Bretagne, ça vous gagne et ça vous met la pêche pour aller affronter le dernier trimestre" sourit Thomas. Paul et Marilou ont même mis les pieds dans l’eau.


Au camping d’Erquy, la moitié des mobil homes étaient réservés pour le week- end du 1er mai et tout est déjà complet pour le Pont de l’Ascension, tout est déjà complet. C’est bien parti se réjouit Ouzna Djedid, directrice du camping.

La Bretagne fait partie des destinations envisagées pour ce printemps se félicite Tourisme Bretagne. 

Avec 57 000 postes, le tourisme représente 4,8% de l’emploi régional.

En 2011, les derniers chiffres de l’INSEE, le tourisme breton avait généré 6,6 milliards d’euros.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité