Trafic de drogue. 15 mises en examen et près de 100 000 € de produits saisis dans les Côtes d'Armor

Publié le Mis à jour le

Un important trafic de stupéfiants vient d'être démantelé dans les Côtes d'Armor. C'est ce qu'annonce ce jeudi soir le Parquet de Saint-Brieuc. Le réseau alimentait en héroïne, cannabis et cocaïne l'ensemble des départements voisins. De nombreuses personnes ont été interpellées dont l'une des têtes du réseau.

Dix kilos de résine de cannabis, sept kilos d’herbe, de la cocaïne, cinq armes de poing et trois chambres de culture équipées...  En tout, près de 100 000 € de marchandises ont été saisies au cours d'une série de perquisitions débutées en mars et visant à démanteler "une véritable organisation criminelle" annonce ce soir le Parquet de Saint-Brieuc.

Ces interpellations ont eu lieu dans les Côtes d'Armor mais aussi dans la Marne et ont été menées par le nouveau groupe stupéfiant départemental et les enquêteurs du groupement de la gendarmerie des Côtes-d’Armor.

Une tête du réseau arrêtée, deux personnes encore en fuite

Quinze personnes ont été mises en examen. 

Douze personnes ont été placées en détention provisoire et trois placées sous contrôle judiciaire

Nicolas Heitz, Procureur de la République

Parmi elles, l'une des têtes de ce réseau. Deux autres personnes en fuite - dont l'une à l'étranger - sont "activement recherchées".

Les enquêteurs ont identifié ce trafic il y a plus d'un an. Au cours des investigations, ils ont relevé "plusieurs déplacements douteux en Espagne et aux Pays-Bas au moyen de véhicules de location. [..]Les produits importés étaient stockés au domicile de nourrices avant d’être écoulés." Ils alimentaient également les départements voisins. 

Des trafiquants violents et déjà condamnés 

Le réseau n'hésitait pas à faire usage de la force auprès des clients endettés. Les gains servaient à "financer de réguliers séjours dans les clubs de vacances ou des hôtels luxueux et la location de véhicules haut de gamme".

La plupart des protagonistes de ce trafic "avaient déjà été condamnés pour des faits de même nature." 

Outre la marchandise, les enquêteurs ont également saisi 29 000 € en coupures ainsi que quatre véhicules, de la maroquinerie, des vêtements de marque dont 90 paires de chaussures, des bijoux et du matériel HIFI.