Traversée de l'Atlantique à la rame et en solitaire : pour Guirec Soudée, les choses se compliquent

A 27 ans, Guirec Soudée n'a pas froid aux yeux. Célèbre pour avoir fait un tour du monde en voilier avec sa poule Monique et son chien Bosco, il s'est lancé un nouveau défi : traverser l'Atlantique à la rame et en solitaire. Il a pris le départ mi-décembre. On prend de ses nouvelles.

Guirec dans son bateau pour sa traversée de l'Atlantique à la rame en solitaire
Guirec dans son bateau pour sa traversée de l'Atlantique à la rame en solitaire © Guirec Soudée Adventure

Entre hibernation dans la banquise, franchissement du passage du Nord-Ouest, tour du continent américain, Guirec Soudée, sa poule Monique et son chien Bosco ont déjà fait un bout de chemin ensemble. Les trois acolytes sont partis pour une odyssée de cinq ans sur les mers et océans du monde en voilier.

Mais cette fois-ci, c'est un défi en solitaire que s'est lancé le jeune navigateur. Monique et Bosco, des reporters pas comme les autres, nous donnent des nouvelles de sa traversée de l'Atlantique à la rame et en solitaire. 

 

Nouveau défi, même volonté de surpassement de soi


Un peu désoeuvré pendant le premier confinement, Guirec décide de construire un bateau de 5 mètres de longueur pour à nouveau prendre le large. Pour cette traversée de l'Atlantique à la rame en solitaire, il parcourt en moyenne de 15 à 60 km par jour, à la force de ses bras.

Côté pratique, il est parti avec 80 jours de nourriture et compte sur la pêche pour se nourrir en cas d'épuisement de ses stocks. Pour ce qui est de l'eau, il transforme l'eau de mer en eau douce grâce a un distillateur. Ce dernier étant endommagé depuis quelques jours, il pompe l'eau manuellement à raison d'une heure par jour en moyenne.

Pour s'occuper, il lit. Coupé du monde, ne disposant pas d'internet mais seulement de réseau pour envoyer et recevoir des textos, il a dû équiper son bateau de panneaux solaires. Difficile à recharger vu les conditions météo en ce moment.

En effet, voilà matinenant 24 jours que Guirec est parti à l'assaut de l'Atlantique mais avec l'arrivée du mauvais temps, les choses se corsent. Il a affronté une tempête il y a deux nuits.
 

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Guirec Soudée & Monique (@guirecsoudeeadventure)


Pour l’instant, Guirec est à 20 à 30 noeuds de vent NNO avec 5 mètres de creux. Les vagues déferlent même sur le bateau. Un spectacle apprécié par le jeune homme mais qui l'oblige à fermer les hublots.  

Si les prévisions météo sont exactes, les vents tournent désormais dans la bonne direction.
 


"Rame Guirec Challenge"
 

En parallèle, le Costamoricain a lancé un challenge sur Instagram : le « rame Guirec challenge ». Le concept ? Se filmer seul ou en groupe ramant dans le vide pour motiver Guirec pour cette épreuve.
Les internautes sont invités à poster leurs vidéos en story, en mentionnant son compte pour que ces dernières soient repartagées sur le compte de Guirec. Les vidéos resteront à la Une pour que le navigateur puisse les voir lorsqu'il retrouvera la terre ferme.

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
mer nature voile sport aventure sorties et loisirs