Trélivan (22) : des tests ADN après une tentative de viol

Près d'un an après la tentative de viol d'une jeune femme, à Vildé-Guingalan (22), la gendarmerie a procédé à des tests ADN sur les hommes de 15 à 25 ans habitant à Trévilan et dans les communes alentours. Ils doivent aider à déterminer l'identité criminel, toujours en fuite.

Il y a près d'un an, non loin Trélidan (22), près d'un étang, une joggeuse de 22 ans était victime d'une tentative de viol. Depuis, les recherches sont toujours en cours pour déterminer l'identité du criminel, dont les forces de l'ordre sont sans nouvelles. Sur la veste de la jeune fille, l'agresseur a laissé des traces d'ADN, un élément précieux pour l'enquête.

Tests ADN

Ce samedi, les gendarmes ont effectué, à la demande du procureur de Saint-Malo, des tests ADN sur tous les jeunes hommes de 15 à 25 ans, résidant à Trélivan et dans quelques communes alentours.

Durant cet entretien, d'une dizaine de minutes, les officiers de police judiciaire (policiers ou gendarmes) effectuent un prélévement buccal à l'aide d'une tige. "On prélève dans la bouche de la personne des cellules buccales qui sont ensuite transférées et envoyées en toute sécurité au laboratoire pour examen", informe le capitaine Henri Mouly de la compagnie de gendarmerie de Dinan.

Les résultats, qui ne seront pas conservés, serviront uniquement à comparer les deux ADN dans le cadre de cette affaire. Par la suite, ils seront détruits.
Près d'un an après la tentative de viol d'une jeune femme, à Vildé-Guingalan (22), la gendarmerie a procédé à des tests ADN sur les hommes de 15 à 25 ans habitant à Trévilan et dans les communes alentours. Ils doivent aider à déterminer l'identité criminel, toujours en fuite. Reportage : S. Breton et V. Bars. Interview du capitaine Henri Mouly de la compagnie de Gendarmerie de Dinan.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité