Un chalutier fait naufrage au large du Cap Fréhel, les trois marins à bord sains et saufs

Publié le
Écrit par Benoit Levaillant
SNSM pour Société nationale de sauvetage en mer.
SNSM pour Société nationale de sauvetage en mer. © SEBASTIEN SALOM-GOMIS / AFP

Un chalutier qui pêchait la coquille Saint-Jacques a été retourné par une puissante vague vers midi ce mercredi 1er décembre. Les marins ont été secourus par un autre bateau de pêche qui se trouvait à proximité.

Il était 11h55 ce mercredi 1er décembre quand un avion de surveillance de la zone de pêche à la coquille Saint-Jacques a apercu un chalutier, le Suraya, chavirer après avoir été retourné par une vague, au large du Cap Fréhel.

Les conditions météos étaient alors très mauvaises avec un vent de force 7 et une mer très formée.   Le pilote de l’avion a aussitôt prévenu la tour de contrôle de l’aéroport de Lannion, qui a envoyé un “Mayday relais” au CROSS Corsen.

Un des marins a du s'extraire à la nage du local des machines

Immédiatement, le chalutier le « Schtroumpf », qui se trouvait sur zone, a été détourné. Une vedette de la SNSM et une vedette des douanes ont également été dépêchés.   C’est l’équipage du “Schtroumpf” qui a pu porter secours aux trois marins qui étaient à bord du Suraya, trois hommes de 21, 35 et 41 ans.
Ils ont passé quinze minutes sur la coque du bateau et dans l'eau froide.

Les deux premiers ont été éjectés du bord. Le troisième se trouvait dans le local des machines au moment du naufrage et a dû nager en apnée pour s’extraire à la nage du chalutier.  

A 13h10, une heure après le sauvetage, ils étaient à terre et ont été pris en charge par les pompiers. Ils sont choqués mais n’ont pas eu besoin d’être hospitalisés. Le bateau, lui, a coulé, à 1,3 mille nautique de la pointe de Saint-Cast-le-Guildo.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.