Voyage dans le temps à bord de l'autorail Picasso entre Le Mans et Saint-Malo

Train mythique des années 1960, l'autorail Picasso X4039 a offert aux amoureux du rail d'antan un voyage extraordinaire à travers Pays-de-la-Loire, Bretagne et Normandie.

© Lucas Hobe
Reconnaissable à son poste de conduite surélevé et son allure vintage, l'autorail Picasso X4039 suscite joie et émotions chez les passagers et le conducteur qui ont la chance d'être du voyage : "C'est une fierté de rouler dans ce matériel historique. C'est un plaisir, un régal." raconte Philippe, aux commandes ce dimanche. " Comparé à un engin moderne, il y a moins d'assitance, ça demande de l'anticipation"explique-t-il, ravi de s'évader de son habituelle cabine de TER.

Numérotés de X 3801 à 4051, ces autorails à moteur diésel ont été construits à 251 exemplaires entre 1950 et 1961, pour remplacer les trains omnibus à vapeur lents et coûteux de la SNCF.

Retiré du service le 1er octobre 1982, ce Picasso a été acquis par l’association ABFC (Autorails de Bourgogne Franche-Comté) en 1983. Il mène depuis sa deuxième carrière au service du patrimoine ferroviaire, et c'est le seul train de ce type agréé à circuler sur le réseau national SNCF.

 Restauré une première fois en 1991, entièrement repeint en septembre 2002 dans sa livrée originelle, le vénérable Picasso X4039 est tombé en panne l'an dernier. Après un an de réparation dans la Sarthe, le trajet de ce dimanche 13 septembre à travers Pays-de-la-Loire, Normandie et Bretagne, entre le Mans et Saint-Malo, marquait son grand retour sur les rails.

Un voyage à 100 km/h qui donne une autre saveur aux paysages.

Un voyage dans le temps qui se poursuivra le week-end du 19 et 20 septembre prochain entre Le Mans et Connéré Beillé en Sarthe, à l'occasion des journées du patrimoine. 

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
insolite patrimoine culture transports