Wake park à Dolo : un spot pour découvrir le wakeboard ou continuer à progresser

S'essayer au wakeboard ou au téléski nautique, c'est possible à Dolo, dans les Côtes d'Armor. Ces disciplines attirent les sportifs ou les moins sportifs, déterminés à rester sur l'eau, malgré les chutes, tandis que les passionnés y trouvent un terrain de jeu idéal pour s'entraîner. 

"Sur la prochaine là-bas ? Tu mets bien tout ton poids sur l'arrière, tu résistes fort, une fois que tu es sur l'eau tu détends progressivement tes bras." Au wake park à Dolo, les conseils se succèdent à ceux qui veulent s'initier au téléski nautique ou au wakeboard. Sur les pontons, les départs se multiplient, avec plus ou moins de succès, pas toujours facile de glisser sur l'eau, de garder la tête hors de l'eau. Casques et gilets de sauvetage ne restent pas sec bien longtemps. Un système de câble remplace le traditionnel bateau à moteur. Accessible dès 7 ans, il faut juste savoir nager.

David Charlot est l'un des créateur du wake park de Dolo, une idée qu'il a eu avec des copains d'enfance, passionnés de glisse. "Après avoir été ailleurs en France ou à l'étranger, on s'est dit qu'il fallait un endroit en Bretagne." La discipline connaît un essor depuis 10 ans, avec plus d'une centaine de lieux dont trois en Bretagne. 


Des sensations de glisse dès la première heure


Pour les débutants, l'activité démarre d'abord sur une petite planche (appelée le knee board), à genoux. "Ils vont commencer comme ça, pour découvrir le départ, l'attraction la force et les virages. Une fois qu'ils y arrivent là ils peuvent passer sur les skis ou au wakeboard", explique Antoine Bucaille, l'un des opérateurs du site. 
 
Les pratiquants ont des profils variés. Justin est un habitué des lieux, tellement qu'il y travaille l'été. Il fait partie des espoirs de la discipline. "Cela fait 9 ans que je pratique ce sport. Ici, j'apprécie le cadre et il y a beaucoup de modules, cela diversifie les figures que l'on peut faire dessus. C'est hyper plaisant à rider parce qu'on peut aller d'un module à l'autre sans jamais s'arrêter, comme dans un skate park ou un snow park." 

Claire vit sa première session. Sportive, elle ne connaissait pas du tout la discipline et affiche sa motivation, malgré les chutes : "À genoux ça tire pas mal. C'est un challenge de tenir debout. J'aimerais bien pouvoir arriver à faire le tour. "

 
Infos pratiques
Il faut compter 20 euros l'heure, matériel compris. Si le temps est un peu frisquet, il y a possibilité de rajouter une combinaison ou de rapporter la sienne
Pendant l'été, le wake park est ouvert de 10 h - 20 h 
De 10 h à 11 h tous les matins, vitesse réduite pour les enfants et les très débutants
L'actualité "Sorties et loisirs" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Sorties et loisirs" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité