Skateboard : l'envol de la Finistérienne Dune Kerisit

Les Jeux Olympiques prévoient d'inclure le skateboard comme nouvelle discipline. En Bretagne, les talents ne manquent pas et des noms résonnent déjà. La Finistérienne Dune Kerisit est championne de France des - de 16 ans, en street. La jeune fille organise sa vie autour de sa passion.

Dune Kerisit, en pleine concentration avant de se lancer
Dune Kerisit, en pleine concentration avant de se lancer © E. Colin - France Télévisions
"Dans le skate, c'est qui est bien c'est qu'il faut s'acharner. Il faut trouver le détail qui fait que l'on va réussir." La Finistérienne Dune Kerisit, championne de France des - de 16 ans en street (appropriation du milieu urbain) fait ses premiers tricks à l'âge de 11 ans. 

"J'aime bien faire du rail, des barres d'escaliers, des flips, des gaps, conjuguer hauteur et vitesse" résume la jeune fille.
Voir cette publication sur Instagram

Chill gap 2night 🌙 @subiacoskateshop

Une publication partagée par Dune Kerisit (@duneskate) le


Le skate rythme sa vie, jusque dans le salon de la maison de son père. Ensemble, ils ont construit une rampe en bois qui lui permet de s'entraîner à l'intérieur. Elle y travaille des figures qu'elle reproduit ensuite plus tard, en extérieur, ou au Sammy Skate Club de Quimper
 
Un an après ses débuts, elle se lance dans la compétition, au niveau local, régional puis national. Elle aime ces moments d'exigence, où elle mobilise son corps et son esprit, pendant un laps de temps très court. Elle n'a alors que quelques minutes pour donner à voir tout ce qu'elle a travaillé.
 

J'aime bien gagner, réussir ce que j'ai prévu de faire, sur des passages d'une minute. Des fois c'est décevant, mais des fois j'ai envie de perséverer. Quand il y a un gros niveau, c'est très motivant.

Dune Kerisit

Dune peut compter sur sa famille, notamment son père, Fañch qui l'accompagne dans sa pratique. Lui même très sportif et entraîneur (en boxe), il voit dans le skate une discipline qui en rassemble d'autres. "Le skate contient des mouvements assez transversaux avec les arts martiaux. Ils font beaucoup de déplacements", note-t-il. Il offre aussi à sa fille la liberté d'explorer sa passion pleinement. Depuis deux ans, elle étudie par correspondance. A tout juste 16 ans, elle affiche un an d'avance. Place au cours le matin, puis au skate le reste du temps ou à la préparation physique, avec d'autres pratiques comme la course à pied, du vélo ou des sports de combat. Père et fille ont même réalisé un voyage de quatre mois en 2019, où ils ont skaté en Europe et au Maroc. 

L'année 2020 voit une année blanche du côté des compétitions nationales, à cause du coronavirus. Le skate arrive pourtant comme nouvelle discipline aux Jeux Olympiques. Dune fait partie de l'équipe de France junior mais n'ira pas à Tokyo cette année. Le parcours doit se construire petit à petit : "Honnêtement je ne sais pas si je suis très prête pour 2020, je préfère attendre d'avoir un meilleur niveau et pourquoi pas y aller en 2024 si j'en ai l'occasion, car c'est une compétition hyper prestigieuse. ", détaille-t-elle. "Je ne me prends pas trop la tête là-dessus, ce n'est pas mon objectif dans l'absolu. Moi avant tout je veux m'amuser et surtout progresser, être meilleure que ce que je suis aujourd'hui."


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sport portrait culture
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter