• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

De Rennes à Saint-Pétersbourg, la balade en skate de Tao

Tao s'apprête à rejoindre Saint Pétersbourg, sur son skate / © Collectif BKE
Tao s'apprête à rejoindre Saint Pétersbourg, sur son skate / © Collectif BKE

En mai prochain, Tao quittera Rennes pour rejoindre Saint-Pétersbourg, la plus longue distance qu'elle ait jamais parcourue avec son skate. 3000 kilomètres, en trois mois, mais surtout une performance artistique pour la jeune femme de 23 ans. 

Par Emilie Colin


Tao trépigne "J'en ai marre d'attendre, c'est trop loin" dit-elle. Ce qui lui paraît si loin, c'est la date de son départ, pour son périple de 3000 kilomètres, de Rennes à Saint-Pétersbourg, en skate. Ce projet lui trotte dans la tête depuis longtemps. Son petit rêve est pourtant devenu réalité. Il fera même l'objet d'un film documentaire. 

Un tour de Bretagne, pour s'entraîner

Faire de la longue distance, c'est ce qu'elle préfère, et de plus en plus. "Je fais moins de skate en street (au parc ou dans la rue), pour faire des figures. Je vais de plus en plus loin." Cette Ardéchoise d'origine a posé ses valises en Bretagne il y a plus d'un an. Habituée des voyages et du mouvement, c'est la première fois qu'elle s'installe quelque part aussi longtemps. Elle trouve que les Bretons ont un "lâcher prise sur les conventions".

Je pensais que la Bretagne c'était plat mais en fait pas du tout 

En septembre dernier, elle fait un tour de Bretagne, pendant 15 jours, sur 400 kilomètres, suivie par deux réalisateurs. Ce voyage occasionne des rencontres, un projet d'exposition, car Tao dessine. "C'était dur physiquement, mais ça fait du bien" raconte t-elle. Seul bémol, le dernier jour, on lui vole sa planche et ses œuvres. La jeune femme l'avait conçue et fabriquée elle-même. 

Tao fabrique son skate
Images de Kubweb / collectif BKE

"Pour moi ce projet, ce n'est pas tant un défi sportif, c'est une performance artistique"

Ce voyage représente beaucoup pour elle. Même si elle va beaucoup rouler, 30 kilomètres par jour (dans l'idéal), elle compte surtout créer des oeuvres d'art, rencontrer des artistes, des "gens qui ont une pensée libre".  Elle aimerait pouvoir faire parler des autres à travers elle. 

© Tao Astier
© Tao Astier

Elle a parfois du mal à expliquer ce projet si personnel, devenu collectif. Une équipe de production sera présente dans son sillage. Dans les valises, il y aura beaucoup de roues, des roulements de rechange, quelques angoisses mais pas tant que ça. Tao a juste hâte.  



Sur le même sujet

French Touch - Miossec

Les + Lus