Covid-19. Où faire un test PCR sans ordonnance ? Les localisations et contacts pour la prise de rendez-vous

Pouvoir faire le test nasal PCR, sur le coronavirus, sans ordonnance, c’est maintenant possible. Un soulagement pour beaucoup dont l'envie de faire un point sur leur situation face au Covid-19 était préssante. Même sans symptôme ni prescription médicale, les tests sont entièrement remboursés.

Les tests PCR sont pratiqués sur des personnes désireuses d'être dépistés contre le covid-19
Les tests PCR sont pratiqués sur des personnes désireuses d'être dépistés contre le covid-19 © Roland Macri - MaxPPP
Les tests virologiques (RT-PCR) permettent de déterminer si une personne est porteuse du virus au moment du test grâce à un prélèvement par voie nasale ou salivaire.

Le résultat est en général disponible dans les 24 heures qui suivent. Grâce à une augmentation importante des capacités de tests, il est actuellement possible de réaliser jusqu’à 700 000 tests chaque semaine sur l’ensemble du territoire.

Les conditions pour se faire tester

Ces tests virologiques (RT-PCR) sont possibles :Voici les principaux symptômes pouvant alerter sur une contamination au Covid-19 : difficultés respiratoires, fièvre, toux, fatigue inhabituelle, maux de tête, courbatures, maux de gorge, perte de goût ou d’odorat.Vous devrez alors prendre rendez-vous dans un lieu d’examen médical. Aucune prescription médicale ne vous sera demandée.


Le test PCR : 54 euros remboursés

L'information est officielle : le ministre de la Santé, Olivier Véran, a signé un arrêté publié samedi au Journal officiel.

L'arrêté du 24 juillet 2020 indique "qu'il est nécessaire de faciliter l'accès aux examens de détection du génome du SARS-CoV-2 et leur prise en charge par l'assurance maladie sans prescription". 

D’un coût de 54 €, même sans ordonnance, les tests sont intégralement pris en charge par l’assurance maladie. 
 

JOURNAL OFFICIEL DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE : tests covid PCR

 

Où faire le test PCR

 Près de 3 000 sites accueillent le grand public pour pratiquer les tests PCR. Cette carte actualisée le 28 juillet 2020 vous indique les localisations, horaires et numéro de téléphone des laboratoires.

En appelant, un rendez-vous vous sera proposé ainsi qu'un lieu de prélèvement. Un site gouvernemental vous propose également le site de dépistage le plus proche de votre domicile.

Zoomez et cliquez sur le point de votre choix pour en connaître les contacts et informations de localisation. L'outil de recherche de la carte permet également de rentrer le nom de la ville de votre choix.
  NDLR : sur beaucoup de contact téléphonique, il manque le 0, comme premier numéro.
 

Plus 100 sites de prélèvements en Bretagne

 En cliquant sur le point bleu, vous vous rapprochez de la zone de votre choix. Pour chaque site de prélèvement indiqué, vous aurez l'adresse, le contact téléphonique, et les heures d'ouvertures.  

De nouveaux centres peuvent exister ou être mis en place afin de lutter contre l'apparition d'un nouveau foyer.  

PCR : déroulement du test 

Le test PCR, test virologique, consiste à faire un prélèvement nasal à l’aide d’un écouvillon. L'écouvillon est une longue tige ressemblant à un grand coton-tige.

De nombreux sites de prélèvements fonctionnent de la manière d'un drive. Le soignant et le public étant ainsi séparé, l'un dans la voiture, l'autre à l'extérieur.

Les résultats sont connus au bout de quatre heures, et les laboratoires s’efforcent de communiquer le bilan au patient dans les vingt-quatre heures, même si c’est parfois un peu plus long.

Si le test est positif, l’Assurance maladie vous contactera afin de détecter d’éventuels « cas contact ». Une quatorzaine vous sera demandée par un médecin pour rester isolé pendant 14 jours.


Pourquoi faut-il passer un test RT-PCR ?


Le Professeur Matthieu Revest explique l'importance du dépistage : dans cette période de vacances estivales des clusters naissent sur nos territoires.

Les spécialistes savaient qu’il y avait une épidémie silencieuse sur les plus jeunes. Chez eux elle est moins perceptible parce qu’ils sont moins nombreux que les personnes plus âgées à développer des symptômes graves et visibles du Covid-19. Gilles Le Morvan lui a posé la question
 
Pour le Professeur Revest qui enseigne l'infectiologie au CHU de Rennes, il ne faut surtout pas baisser la garde.
 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus santé société
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter