Covid 19 : plus de 35 000 nouveaux créneaux de vaccination proposés en Bretagne

Les préfectures des départements bretons viennent d'annoncer l'ouverture de 35 000 nouveaux créneaux de vaccination pour les semaines du 26 juillet et du 2 août. Des annonces qui interviennent alors que les taux d'incidence augmentent partout dans notre région.
© F. Malésieux - France Télévisions

Les préfectures des départements bretons ont annoncé chacune leur tour l’ouverture de nouveaux créneaux de vaccination sur les 15 prochains jours.

Dès vendredi 24 juillet les Côtes d’Armor ont annoncé que 8 000 nouveaux créneaux seraient proposés pour des vaccinations dans les différents centres du département.

Ce lundi 26 juillet la préfecture du Finistère annonce la mise à disposition de 9 500 nouvelles places alors que l’Ille et Vilaine dit ouvrir 12 500 créneaux supplémentaires sur les deux semaines à venir.

Le Morbihan offrira quant à lui 5 000 possibilités de rendez-vous.

Ces ouvertures de créneaux interviennent alors que les taux d'incidence augmentent en Bretagne comme partout ailleurs en France.

Depuis le 16 juillet l'agence régionale de santé a recensé

 

 

 

Comment ont été obtenus ces nouveaux créneaux ?

 

L'ARS, l'agence régionale de santé, explique qu'elle a sollicité le ministère de la santé pour l'obtention de nouvelles doses complémentaires étant donnée la forte activité de vaccination dans la région. "Au vu du rythme de vaccination, du stock optimisé en région et de l'activité touristique, des doses complémentaires ont donc été accordées pour les semaines du 26 juillet et du 2 août, à hauteur de 80000 vaccins Pfizer" explique Aurélien Robert le responsable des relations presse de l'ARS Bretagne. Une avance dans la date de livraison de ces doses complémentaires prévues pour la semaine du 2 août a donc permis de libérer de nouveaux créneaux.

Les nouvelles doses obtenues ont ensuite été réparties par département selon plusieurs critères tels que la population éligible à la vaccination, et les capacités d'injection dans les centres.

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société vaccins - covid-19