Cet article date de plus de 4 ans

Crise du lait : en Bretagne, 2400 éleveurs sont prêts à produire moins

Le 1er avril 2015 c'était la fin des quotas laitiers, qui a désorganisé tout le secteur. Surtout hors de nos frontières, où des éleveurs ont commencé à produire plus, notamment en Irlande et en Allemagne... les prix se sont alors effondrés. L'Europe a donc proposé de réduire la production.
La traite à Domagné (35)
La traite à Domagné (35) © France 3 Bretagne
Pour répondre à la crise laitière consécutive à la fin des quotas laitiers, l'Europe  a ouvert une enveloppe de 150 millions d'euros pour aider les éleveurs à mieux réguler la production, en les invitant à produire moins. En Bretagne,  2 400 éleveurs laitiers bretons sont prêts et se sont engagés à baisser leur production. C'est le cas de Frédéric David, producteur à Domagné en Ille-et-Vilaine.

24 centimes du litre de lait non produit


L'éleveur vient de faire son bilan, l'année passée, il a travaillé tous les jours… et tous les jours, il a perdu de l'argent ! Alors il a accepté de réduire sa production. L'Europe offre 14 centimes du litre de lait non produit, la France en rajoute 10, ce qui fait 24 centimes au total, soit à peine moins que les 27 centimes payés aujourd'hui
Ce qui signifie pour Frédéric de modifier un peu l'alimentation de ses vaches, leur donner  moins pour qu'elles produisent moins.

52 000 éleveurs européens se sont engagés à réduire leur production


13 000 Français, soit 20% des éleveurs, 10 000 Allemands, 4 500 Irlandais ou 4 000 Néerlandais, au total 52 000 éleveurs européens se sont engagés à produire moins. Une baisse de production estimée à plus d'un million de tonnes de lait, mais on sait aussi que l'Europe en produit 141 millions par an. Et la question est donc de savoir ce que vont faire les autres producteurs, car rien ne leur interdit d'augmenter leurs volumes !
Ici et là, on commence en effet à parler de remontées des cours, du prix du beurre qui flamberait... Tous aimeraient croire à une embellie.

Le reportage à Domagné (35) de Séverine Breton et Bruno Van Wassenhove

durée de la vidéo: 02 min 06
Crise laitière : quand l'Europe incite à réduire la production
Interview :
- Frédéric David, éleveur à Domagné (35) et président Section Lait FDSEA 35
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
agriculture économie