Cet article date de plus de 3 ans

Dauphins et filets de pêche : l'État, un "spectateur passif" selon France Nature Environnement

France Nature Environnement dénonce le "massacre" des dauphins pris dans les filets de pêche. La semaine dernière l'association Bretagne Vivante s'inquiètait aussi de la situation après de nombreux échouages sur les côtes. 
La fédération d'associations écologistes France Nature Environnement (FNE) dénonce le "massacre de dauphins" pris dans des filets de pêche le long des côtes du Golfe
de Gascogne, accusant l'Etat de rester un "spectateur passif", dans un communiqué publié ce mardi.

"Le dauphin commun est une espèce protégée présente sur nos côtes, aujourd'hui gravement menacée", rappelle la FNE, selon laquelle "en ce début d'année, on compte déjà 300 échouages de petits cétacés morts sur la façade Atlantique, dont 80% de dauphins communs".

FNE dénonce "la passivité de l'Etat français face à ce fléau et demande au gouvernement de prendre les mesures nécessaires pour stopper ce massacre", rappelant que pendant l'hiver 2017, "environ 4 000 dauphins communs sont morts en mer à cause de la pêche dans le golfe de Gascogne, dont 800 échoués".

"Toute la façade atlantique française est touchée par ce désastre" qui a lieu pendant que les chaluts pêchent au filet, le bar notamment. Les filets  "remontent à la surface les bars mais aussi des dauphins qui chassent les petites espèces de poissons dont se nourrissent les bars. Cette pêche intervient de plus sur des zones de reproduction du bar, un non-sens écologique", affirme Denez L'Hostis, président d'honneur de la FNE. 

Le long des côtes bretonnes, le même phénomène est constaté. L'association Bretagne Vivante estime également que les échouages de dauphins seraient liés à la présence de flotille de pêche. 

Une menace pour l'espèce


"L'ampleur de cette mortalité des dauphins due aux captures dans des engins de pêche est extrêmement inquiétante", insiste la FNE qui estime que l'on risque "à terme la disparition de cette population". 

Le ministère de la Transition écologique et celui de de l'Agriculture ont constitué l'an dernier un groupe de travail sur les mammifères marins, mais "si les pouvoirs
publics et les professionnels de la pêche y sont largement représentés, la société civile en est la grande absente",
déplore la Fédération. L'ONG écologiste Sea Shepherd a annoncé mardi avoir lancé sa première campagne au large des côtes françaises pour attirer l'attention sur le sort des dauphins tués par des chalutiers.



Poursuivre votre lecture sur ces sujets
animaux sorties et loisirs mer environnement société