De Brest-au Maroc à vélo. Camille s’est élancée pour un voyage sportif et écologique de 3 000 km

Publié le
Écrit par Maylen Villaverde .

Dimanche 8 janvier, Camille Le Joncour a quitté Brest à vélo direction Essaouira au Maroc. Un voyage de 3 000 km pour réaliser un de ses rêves mais aussi celui d’un enfant. Elle pédale, en effet, au profit de l’association un rêve, un sourire.

Camille est une passionnée de sport nature et d’écriture. À 26 ans, cette Fouesnantaise ne vit que pour ses passions. Ce dimanche 8 janvier, elle s’est élancée de Brest sur son vélo, direction Essaouira au Maroc.

Réaliser ses rêves avant tout

Après avoir été professeur d’éducation physique et sportive pendant trois ans, la jeune femme démissionne pour se consacrer à la réalisation de ses rêves. L’hiver dernier, elle part ainsi travailler comme guide en Laponie. Cette année, elle a décidé de rejoindre le continent africain à vélo. "Le Maroc a été le lieu de mon premier voyage en solo en 2019. J’ai pu y réaliser un de mes plus grands rêves qui était de me baigner avec les chevaux. Je m’étais promis d’y retourner". La promesse est donc en passe d’être tenue.

Là-bas, Camille s’imagine déjà en train de galoper sur un cheval, faire du kitesurf, du parapente, bref, tout ce qui l'anime.

Voyage alliant sport et écologie

Camille avait envisagé de partir en camion, mais elle a finalement préféré faire le voyage à vélo, par goût des défis sportifs, mais également par conviction écologique. Elle voulait aussi tester une autre façon de voyager, léger. Pour cela, l’aventurière s’est équipée d’un bon vélo et de trois sacoches contenant tout le matériel de bivouac et ses petites affaires, soit un chargement d’environ 30 kg. L’essentiel du matériel a été acheté d’occasion, une autre manière de réduire son empreinte écologique.

Partager l’aventure 

Sur la route Camille compte sur l’hospitalité d’amis et des utilisateurs de l’application Warmshower, qui met en relation les cyclistes qui cherchent une douche chaude et un toit pour la nuit. Elle pourra aussi s’appuyer sur son réseau Instagram de plus de 1700 « suiveurs ». Car la dynamique jeune femme anime un compte intitulé « camilleetunsports » où elle partage son quotidien de sportive touche à tout. "J’encourage les gens à faire pareil, à mettre le sport au cœur de leur vie et à réaliser leurs rêves", explique-t-elle.

Pédaler pour réaliser le rêve d’un enfant

"Ce voyage est l’accomplissement d’un rêve, confie Camille, mais j’avais besoin que ce soit aussi un projet porteur pour d’autres. Ça donne plus de force et de motivation". La Finistérienne a donc décidé de pédaler pour l’association brestoise "un rêve, un sourire" qui propose de réaliser les rêves d’enfants porteurs de handicap ou de pathologies chroniques. Une cagnotte a ainsi été mise en place pour récolter des dons tout au long du périple d’environ deux mois. "Il faut 1 200 à 1 500 euros pour accomplir le rêve d’un enfant. J’espère atteindre cette somme d’ici mon arrivée à Essaouira".

La jeune sportive a donc quitté Brest à la mi-journée ce 8 janvier 2023, et espère atteindre Essaouira vers la mi-mars. Elle s’est fixée comme objectif d’avancer de 40 km par jour en moyenne, en pédalant parfois 70 km et en se reposant d'autres jours.   

Pour faire un don à l'association "Un rêve, un sourire", cliquez ici.  

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité