Le défi Zéro déchet de Perynn et Justine : un mois sans plastique

Publié le Mis à jour le

En mai, Perynn et Justine nous proposent de les accompagner dans leur défi : un mois sans déchet plastique. Retrouvez les deux jeunes femmes les jeudis et lundis pour un épisode de la série. Justine Morvan raconte la naissance de ce projet.

Retrouvez tous les épisodes de la série :
 



Le défi Zero déchet de Perynn et Justine, les origines


Début 2019, je vais voir Perynn Bleunven, une amie d’enfance que je sollicite à chaque fois que je me lance dans un projet démesuré. Elle est toujours d’un soutien sans faille.

J’ai une idée en tête : nous lancer dans un challenge Zero déchet. Mais pas n’importe comment : ce défi, on va le filmer nous-mêmes et voir comment évolue notre vie et notre consommation durant ces 30 jours. 

Perynn me dit oui. Parce qu’elle adore les défis, parce qu’elle est aussi écolo que moi et qu’à deux, ça va être plus drôle et plus facile. Bingo.


L’écologie est-elle la religion de demain ?


On fait partie de cette génération un peu perdue, témoin de l’effondrement progressif de nos références sociétales. Le monde de nos parents n’est pas un avenir possible pour nous et ne nous fait pas rêver. Comme chaque génération, des nouvelles préoccupations émergent : Greta Thunberg et son discours à la COP24 en est un exemple évocateur.
 
Discours de Greta Thunberg devant les Nations unies en 2018

Coincées entre le développement numérique et une société de consommation qui ne convient pas, Perynn et moi nous rassemblons autour de deux principes : l’écologie et l’envie de faire bouger les choses.

« Le plastique, c’est fantastique » ou pourquoi le faire disparaître de notre quotidien


La première réponse qui me vient à l’esprit, ce sont toutes ces images et ces chiffres autour du plastique. Perynn s’appuie souvent sur l’exemple du 7e continent de plastique, devant lequel il est difficile de rester insensible.

 
Un nageur parcourt 500km dans le "continent de plastique"


Moi, ce sont les chiffres qui m’ont alarmée. Ce plastique, par tonnes et milliards, présent et déversé aux quatre coins de la planète.

 
Quel est la taille réelle du "continent de plastique"


On sait que le plastique, tel qu’il est géré aujourd’hui, aura des conséquences dramatiques et irréversibles sur l’environnement. On sait aussi que ça nous révolte et qu’on ne veut pas être les acteurs silencieux de cette catastrophe à venir.


Mais on fait quoi de ces informations ?


On se sent concerné et documenté mais à deux, on ne va pas pouvoir venir à bout de ces avalanches de plastique qui s’immiscent insidieusement dans le paysage. Fatiguées des solutions tièdes et inefficaces mises en place par les politiques actuelles, on sait qu’il faut aller chercher les solutions ailleurs.  

On ne va pas se mentir, on a les vices de notre époque : on passe des heures sur youtube et les réseaux sociaux. Au-delà du divertissement, ces espaces nous inspirent. Et c’est en tombant sur des vidéos zéro déchet que l’idée est venue. 

 
Un mois sans plastique, l'exemple de Lucy Biggers
 
Une semaine sans plastique, l'exemple de Michelle Khare

30 jours pour changer ses habitudes de consommation et évincer le plastique de nos vies. Pourquoi pas moi ?

Je ne pourrai pas vider l’océan de l’ensemble de son plastique, mais celui-ci est rempli de plastique provenant de consommation individuelle. Je peux changer les choses à mon échelle. Et si on s’y met à plusieurs, cela va avoir un impact réel.

Bec’h dezhi, tu te lances avec nous dans l’aventure ?