Départementales et régionales 2021 en Bretagne : une abstention record qui se confirme au second tour

Le sursaut de participation ce dimanche 27 juin pour le second tour des élections départementales et régionales n'a pas eu lieu. L'abstention est de 63,4% Bretagne. C'est dans les Côtes d'Armor que l’abstention est la moins forte du pays, atteignant tout de même 59,69 %.
Bureau de vote à Rennes. Isoloir pour les élections régionales et départementales 2021 en Bretagne
Bureau de vote à Rennes. Isoloir pour les élections régionales et départementales 2021 en Bretagne © Maylen Villaverde - FTV

L'abstention aux élections régionales et départementales connaît un rebond minime pour ce second tour des élections départementales et régionales et confirme sa montée en flèche vertigineuse depuis les scrutins de 2015.

Le taux d'abstention est de 63,4% pour ce second tour en Bretagne.  C'est dans les Côtes d'Armor que l’abstention est la moins forte du pays, atteignant tout de même 59,69 %. Le département d'Ille-et-Vilaine a connu la plus forte abstention de la région, avec un taux de 65,02%, contre 65,15% au premier tour. 

C'est 20 points de plus qu’en 2015 (56,88%). Et, seulement deux points de moins que dimanche dernier.

Ces chiffres confirment les craintes d'une abstention record déjà enregistrée au premier tour pour ce double scrutin placé à 10 mois de la présidentielle, laissant planer le doute sur son issue.

Thomas Frinault, politologue parle d'une déception par rapport à 2015, car lors de ce scrutin où l'abstention était déjà très forte, il y avait eu un rebond entre les deux tours, de 5 points en Bretagne. "Au-délà du choc abstentionniste lors du premier tour et des appels à la mobilisation, on pouvait attendre un rebond au moins aussi significatif qu'en 2015, ce n'est donc pas le cas", explique le politologue.

Une abstention qui interpelle les élus

Ce sujet a fait réagir les élus ce dimanche soir. Pour Marie-Pierre Vedrenne, eurodéputée (Modem) colistière de Thierry Burlot (LREM), la démocratie ne s’exerce pas que par un bulletin de vote : "on a des réflexions globales à mettre en place et pas que lors des votes. On est un travail de fond à faire, collectivement tous ensemble au-delà des étiquettes politique."

Michaël Quernez, tête de liste dans le Finistère pour les régionales de Loïg Chesnais-Girard explique être "meurtri" par cette abstention. Elle peut s'expliquer, selon le maire PS de Quimperlé, par la pandémie qui n'a pas facilité la campagne électorale. Il regrette aussi que ce scrution ait été très nationalisé : "on a laissé entendre qu'il n'y a qu'une seule élection qui intéresse les Français, c’est l'élection présidentielle". Il évoque aussi un déficit de pédagogie : "les jeunes nous parlent de leur quotidien, de leur lycée mais font-ils le lien entre ce qu’ils vivent dans leur lycée et la collectivité qu'est le conseil régional de Bretagne? ".

Il faut l’éducation civique dans les établissements scolaires, il n’y en a pas assez, il faut reprendre ce chemin c’est extrêmement important.

Michaël Quernez, maire PS de Quimperlé - Liste de Loïg Chesnais-Girard

 

Direct : émission spéciale du 2ème tour pour les Régionales et Départementales 2021 en Bretagne

Les raisons de l'abstention 

Notre sondage réalisé par Ipsos nous éclaire sur les raisons de l’abstention au premier tour des élections régionales. A la question sur les raisons principales pour lesquelles vous n’êtes pas allé voter lors du premier tour des élections régionales, 32 % ont coché "vous n’aviez pas la tête à aller voter".

Un peu moins, 28 %, ont répondu "pour manifester votre contentement", et 22 % ont coché : "ces élections de vous intéressent pas".

L’enquête a été réalisée du 25 au 26 juin, sur un échantillon de 1 499 personnes représentatives de la population française, inscrites sur les listes électorales.

Ambiance à Bain de Bretagne

Bain-de-Bretagne (7000 habitants) en Ille-et-Vilaine est l'une des communes qui a enregistré l'un des plus forts taux d'abstention dans la région au premier tour, avec 73,4 %. Trois électeurs sur quatre ne se sont pas déplacés. Ce dimanche, il n'y pas foule. "Je me sens très éloigné de ces élections régionales, c'est vrai que je ne me sens pas trop concerné actuellement", confie un habitant.

Je ne suis pas engagée politiquement, comme je ne sais pas quoi voter je ne vote pas

Une habitante de Bain-de-Bretagne (35)

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections départementales 2021 politique élections élections régionales 2021