Deux géants à l'assaut du Trophée Jules Verne : Gitana décide finalement de partir en même temps que Sodebo

Un duel au sommet qui s'annonce, et des stratèges qui scrutent la météo: après plusieurs revirements, le maxi-trimaran Gitana a finalement décidé de s'élancer, juste après le départ de Thomas Coville à bord de Sodebo.
Départ du maxi-trimaran Gitana E de Rothschild mardi 24 novembre 2020, à la nuit tombée.
Départ du maxi-trimaran Gitana E de Rothschild mardi 24 novembre 2020, à la nuit tombée. © Eloi Stichelbaut - polaRYSE / Gitana S.A.
C'est parti pour un tour du monde par les trois caps ! Après Thomas Coville et ses sept équipiers, c'est au tour de Franck Cammas et Charles Caudrelier, de décider de franchir la ligne de départ, au large de l'île d'Ouessant, dans le Finistère. Une même fenêtre météo pour s'élancer à l'assaut du record à battre: 40 jours 23h30 et 30 secondes, soit le temps réalisé par Francis Joyon en 2017.


Des conditions loin d'être idéales


Dans un premier temps, Franck Cammas et Charles Caudrelier, sur leur Gitana Maxi Edmond de Rothschild,  avaient renoncé à cette "fenêtre moyenne", utilisée mardi 24 novembre après-midi par leurs concurrents de Sodebo. 

Mais après que Sodebo ait quitté les pontons de Lorient, vers 16h45 ce mardi, Maxi Edmond de Rothschild a changé d'avis, observant que les conditions météo "acceptables" pour la saison, dans le golfe de Gascogne, finiraient par se dégrader, et peut-être pour longtemps.
 

 

Dans le Sud, ça bouge encore, et on n'est pas sûr qu'en attendant jeudi, ce serait mieux

Franck Cammas



L’équipage du Maxi Edmond de Rothschild a donc quitté sa base de Lorient à 21h37.  Après des au revoirs rapides. Franck Cammas, Charles Caudrelier, Erwan Israël, Yann Riou, Morgan Lagravière et David Boileau ont coupé la ligne virtuelle entre Ouessant et le cap Lizard au milieu de la nuit de mardi à mercredi.
 
Trophée Jules Verne: le passage de la ligne de départ par Sodébo, mercredi 25 novembre 2020, à 2h55

De son côté, Thomas Coquille se rejouit d'être parti rapidement, même si les conditions dans l'Atlantique Sud s'annoncent compliquées. Mais pour l'heure, "1h55 TU", Thomas Coville était "super content". "On va se faire une bonne tranche de vie" a-t-il commenté dans une vidéo Youtube.
 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
voile sport