Deuxième vague de Covid-19 : Emmanuel Macron annonce un nouveau confinement

Une deuxième vague de l'épidémie conduit le gouvernement à de nouvelles mesures. Emmanuel Macron s'exprimait à 20 h ce mercredi, il a annoncé un nouveau confinement jusqu'au 1er décembre.
Emmanuel Macron prend de nouvelles mesures alors qu'une deuxième vague de l'épidémie de coronavirus touche le territoire
Emmanuel Macron prend de nouvelles mesures alors qu'une deuxième vague de l'épidémie de coronavirus touche le territoire © Ludovic MARIN / AFP / POOL

"Rester unis et solidaires, ne pas céder au poison de la division", a insisté le président de la République. "Je compte sur chacun d'entre vous, je serais là, nous serons là. Nous y arriverons tous ensemble." Emmanuel Macron a pris la parole ce 28 octobre et annoncé un nouveau confinement pendant les cinq prochaines semaines, au moins jusqu'au 1er décembre. Le détail des mesures sera connue demain. Elles entreront en vigueur dans la nuit de jeudi à vendredi. 

Retrouvez ci-dessous les éléments essentiels de son discours.


Réduire les contaminations : de 40 000 par jour à 5000 


20 h 20 : les mesures doivent rentrer en application au plus vite, au moins jusqu'au 1er décembre. Tous les 15 jours des points seront faits pour adapter ces règles. 

Les frontières dans l'espace européen restent ouvertes. Les frontières extérieures demeurent fermées. 

20 h 15. Le protocole sanitaire est renforcé dans les écoles, collèges et lycées. Les universités devront proposer des cours en ligne. Les entreprises doivent renforcer le télétravail. 

"Les écoles seront ouvertes, le travail continuera, les EHPAD pourront être visités." Les établissements recevant du public seront fermés. Les réunions privées seront interdites ainsi que les rassemblements sur la voie publique.

 

Après avoir consulté les scientifiques, les forces politiques économiques et sociales. J'ai décidé qu'il fallait retrouver à partir de vendredi le confinement qui a stoppé le virus. Tout le territoire national est concerné.

Emmanuel Macron

Le Président ne souhaite pas confiner seulement les personnes vulnérables car toutes les générations sont concernées. 

Emmanuel Macron ne mise pas sur la stratégie de l'immunité collective. "Nous ne laisserons pas mourir des millions de nos concitoyens."

20 h 05 : "Nous sommes un des pays qui teste le plus" indique le président de la République lors de son allocution. Il rappelle le caractère exceptionnelle de la situation : "Nous sommes submergés par l'accélération soudaine de l'épidémie. Nous sommes tous en Europe surpris par l'évolution du virus." Il dit vouloir protéger les plus faibles, les soignants et les plus modestes ainsi que l'économie.

Près de 9000 patients seront en réanimation à la mi-novembre soit la quasi totalité des capacités françaises. Si nous ne donnons pas un coup de frein brutal aux contaminations, nos hôpitaux seront saturés. 

Emmanuel Macron

 

Retrouvez l'intégralité de l'allocution d'Emmanuel Macron 
 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société politique