Du Ruban Granitier Breton au Tour de Bretagne Cycliste

Publié le Mis à jour le
Écrit par Eric Nedjar avec Jean-Marc Seigner
En 2006, la région devient le premier partenaire du Ruban Granitier Breton
En 2006, la région devient le premier partenaire du Ruban Granitier Breton

Ce lundi 25 avril, un peloton composé de 25 équipes internationales prendra le départ de la 50e édition du Tour de Bretagne Cycliste. Une course créée par une poignée de passionnés pour redorer le blason des granitiers en Bretagne. Elle est, au fil des ans, devenue la vitrine de toute une région.

Créée en 1967, le Ruban Granitier Breton est une manifestation sportive qui très vite acquiert une renommé tout à la fois internationale et populaire, une épreuve que la Région va soutenir et dont elle va devenir partenaire y voyant une très belle opportunité de promouvoir son territoire.

"Le vélo est un sport breton..."

Ainsi, après 39 années d’une belle aventure, en 2006, les granitiers s’effacent, le Ruban Granitier Breton change de patronyme pour devenir le Tour de Bretagne Cycliste. Président du Conseil Régional depuis deux ans, Jean-Yves Le Drian expliquait alors : "La région a décidé de faire en sorte que le vélo et la voile soient deux éléments de communication pour elle-même parce que ce sont deux sports bretons."

Un peloton composé à plus de 70 % de formations étrangères

En 2005, le Tour de Bretagne Cycliste l’épreuve intègre l’UCI Europe Courses. Sa renommée internationale est incontestable, la course s’inscrit dans le calendrier des plus belles courses internationales, sans perdre la fraîcheur ni l’esprit des premiers rendez-vous.

durée de la vidéo: 02 min 12
Cyclisme : l’histoire du Tour de Bretagne cycliste (2/2)

France 3 Bretagne proposera du lundi 25 avril au dimanche 1er mai, chaque soir dans le 19/20 une page spéciale sur l'étape du jour du Tour de Bretagne Cycliste.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.