• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

EA Guingamp - Stade rennais : opposition de styles entre Antoine Kombouaré et Christian Gourcuff

© MaxPPP
© MaxPPP

Devenu par la grâce du "génie" du marketing le "celtico", le derby Guingamp-Rennes sera avant tout une opposition de styles entre le meneur d'hommes Antoine Kombouaré et le maître-tacticien Christian Gourcuff.

Par avec AFP

Quand l'un veut des "guerriers" sur le terrain, l'autre fait systématiquement appel à l'intelligence de ses joueurs. Antoine Kombouaré, entraîneur de l'EAG Guingamp, réclame un maximum d'intensité dans les entraînements, quand Christian Gourcuff, coach du Stade rennais, est obsédé par les détails et la précision... 

Gourcuff a été professeur de mathématiques, quand Kombouaré aurait voulu être professeur de sport s'il n'avait pas percé dans le football professionnel. Opposer l'ancien milieu de terrain technique et l'ex défenseur central rigoureux est presque trop facile.

Il n'est même pas besoin de remonter jusqu'au tonitruant "ce genre de mec mérite des claques dans la gueule" lancé par le Kanak, alors entraîneur du Paris SG, en réponse à des critiques du Breton à l'égard de son milieu de terrain Claude Makelele, un soir de PSG-Lorient en 2009.

S'ils ne s'apprécient pas, et au-delà de leurs méthodes divergentes, on pourrait pourtant leur trouver quelques points communs. Leur foi dans le travail, pour commencer, une valeur qui n'est pas un vain mot pour ces deux entraîneurs.
Leur volonté aussi de faire toujours jouer leur équipe vers l'avant, même si, là encore, on note une différence entre le jeu plus direct prôné par Kombouaré et celui à base de passes courtes typique du style Gourcuff.

"On connaît les principes de Gourcuff", a admis Kombouaré en conférence de presse jeudi, "c'est une équipe qui aime toujours repartir de l'arrière, qui aime jouer. Avec des principes de zone, ça peut contrer, ça peut aller vite".

"Battre Rennes dans le jeu"

Une équipe aussi peut-être plus prévisible que la sienne, Christian Gourcuff ne démordant jamais de son 4-4-2 fétiche, même s'ils "ont une équipe un peu différente quand il n'y a pas (Giovanni) Sio et (Paul-Georges) Ntep qui est parti", a-t-il averti.

Défensivement, "il faudra qu'on soit attentif à ne pas être pris dans notre dos. Avec un bon pressing, il y a forcément la possibilité de récupérer des ballons et de se projeter vers l'avant", a-t-il précisé. "On les connaît bien et inversement", a estimé de son côté Gourcuff. 

"Ils ont de grosses qualités dans l'impact, dans la capacité à mettre de la vitesse, dans les contres notamment. Dans les attaques rapides, ils ont des capacités athlétiques pour faire des différences", a souligné ce dernier. 

"Je ne veux pas d'une équipe de voyous"

Le match aller, fin septembre, remporté 1 à 0 par Rennes dans le temps additionnel alors que l'En-Avant était réduit à 10, avait donné lieu à un match assez fermé et âpre. Un scénario que Kombouaré ne veut pas revoir samedi.

"Je ne veux pas d'une équipe de voyous. Ce n'est pas le foot et ce n'est pas Guingamp, ce n'est pas l'équipe que je dirige moi. Moi je veux voir une équipe capable de battre Rennes dans le jeu parce qu'on en a les moyens", a-t-il martelé.

D'autant que Rennes, actuel 7e avec 28 points, sera l'outsider dans cette confrontation avec le 5e, qui compte 2 unités de plus. "Guingamp fait un super parcours et est placé dans des conditions optimales pour aborder ce derby avec l'esprit conquérant", a admis Gourcuff qui est même allé jusqu'à complimenter Kombouaré pour son début de saison.

"Il a très bien géré, pas que lui d'ailleurs, mais le club en entier, l'après Gourvennec. C'est incontestable. Et cela pas qu'au niveau des résultats, la transition a été très sereine", a détaillé le coach rennais. Rivalité régionale, rivalité sportive, rivalité entre coaches, ce Guingamp-Rennes, dans un Roudourou qui fera sans doute le plein malgré le froid, promet de réchauffer toute la Bretagne.

 

Sur le même sujet

Réaction des équipes de l'école primaire

Les + Lus