• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Littoral - Le magazine des gens de mer

Le dimanche à 12 h 55, rediffusé nationalement le mardi à 9 h 20
Logo de l'émission Littoral - Le magazine des gens de mer

Transat Jacques Vabre 2015 : 4 classes de bateaux dans le port du Havre

La Transat Jacques Vabre au Havre (archives) / © Richard PLUMET / France 3
La Transat Jacques Vabre au Havre (archives) / © Richard PLUMET / France 3

La 12ème édition de la Transat Jacques Vabre partira du port du Havre le dimanche 25 octobre destination Itajaí au Brésil. Dans le départ de cette course nous retrouvons 4 classes de bateaux différentes, des multis et des monos, des petits et des grands. Découvrez les dès à présent. 

Par Aline Mortamet

Un article rédigé par Romane Mary dit Liot

Dans la famille des trimarans, la grande nouveauté pour la Transat 2015 est l’entrée en scène des Ultimes. Quatre de ces géants de la mer pouvant naviguer à plus de 30 nœuds (55 km/h) prendront le départ. Plus puissants et plus rapides que leurs concurrents, leurs tailles varient entre 21 et 32 mètres de long.
Les grands Ultimes et les "petits" Multi 50 / © Littoral
Les grands Ultimes et les "petits" Multi 50 / © Littoral

Sur la ligne départ, quatre trimarans Multi 50  seront également présents. Plus petits que les Ultimes, ils mesurent 50 pieds, c'est-à-dire plus de 15 mètres.

Les monocoques

 

L’autre grande famille présente dans l’événement, c'est bien sûr les monocoques. Vingt IMOCA mesurant 60 pieds (18 mètres) et pouvant atteindre voire dépasser les 30 nœuds s'élanceront vers le Brésil.
Les grands IMOCA, et les petits Class 40 / © Littoral
Les grands IMOCA, et les petits Class 40 / © Littoral
Enfin, quatorze class 40, les plus petits de la flotte, participeront à cette course. Ces monocoques mesurent 40 pieds, soit environ 12 mètres de long.

Cette année est donc pleine de nouveautés grâce à l'entrée en lice des Ultimes sur la ligne de départ de la cette route du café, mais aussi avec le test grandeur nature sur 4 nouveaux prototypes IMOCA adoptant les dérives-foils.

Romane Mary dit Liot

Interview François Floret