bretagne
Choisir une région

Littoral - Le magazine des gens de mer

Le dimanche à 12 h 55, rediffusé nationalement le vendredi à 8 h 10
Logo de l'émission Littoral - Le magazine des gens de mer

Brest : le Parc naturel marin d’Iroise, un espace protégé et confiné toute l’année

Marine et les guides environnementaux du Parc Naturel marin d'Iroise font un bilan de leurs missions
Marine et les guides environnementaux du Parc Naturel marin d'Iroise font un bilan de leurs missions

Le confinement des hommes mis en place depuis deux mois, a été un véritable répit pour la nature. Depuis des années, au large de Brest, les hommes du parc marin d’Iroise, site protégé, veille à la bonne santé de l’océan.
 

Par Sophie Bourhis

Avec les hommes confinés chez eux dans de nombreux pays du monde, la nature reprend ses droits. La pollution est amoindrie, les indices de pollution de l’air dans les villes ont rarement été aussi bons et les animaux font leur retour dans les villes. Cette période hors du temps, aura au moins permis à l’homme de prendre conscience des résultats de son impact sur la vie.

En mai 2019, le GIEC de la biodiversité, avait lançé ce constat alarmant :
"Un million d’espèces animales et végétales, soit une sur huit, risquent de disparaître à brève échéance de la surface de la terre ou du fond des océans »

Littoral, le magazine des gens de mer s’intéresse donc à cette délicate question, de la biodiversité, en ciblant forcément les espèces marines. A titre d’exemple, sur la liste rouge des espèces en danger de disparition, certains chiffres donnent le tournis : 7% des poissons, 31% des raies et des requins. Parmi les invertébrés, 33% des récifs coralliens, 27% des crustacés…

Partons à la rencontre d’homme et de femme qui au quotidien vont travailler « avec la mer et pour elle », en quête d’actions concrètes mises en place pour préserver et proteger cette biodiversité.
Le parc naturel marin d’Iroise, 1er parc naturel du genre en France, créé en 2007, a mis du temps à voir le jour. Sa conception a nécessité plusieurs années de pourparlers et de tractations entre les élus, professionnels de la pêche et les habitants des îles du Ponant. Aujourd’hui, plus personne ne conteste l’importance de son existence, à commencer par les guides environnementaux qui se mobilisent pour la protection et la préservation de cet espace exceptionnel. Ici vit un quart de la population française de mammifères marins que l’on tente de protéger.

Autre exemple, le fabuleux travail de recherche mené depuis près de 40 ans par Pierre Mollo autour du plancton. Ces micro-organismes sont à la base des chaînes alimentaires de la vie marine. Rien de très excitant dit comme cela mais quand c’est Pierre Mollo qui expose, la magie opère : le plancton et le phytoplancton sont essentiels à l’équilibre de notre planète….
 
Travailler avec la mer et pour elle. Réalisation Corentin Pichon