Enquête « +1,5°C » en 2040 : les « effondristes » lorgnent sur l’Armorique

Pierre, Jesse, Lynn… Ils se préparent à la fin du système notamment à cause de la métamorphose du climat. De plus en plus nombreux, les “effondristes” rejoignent la Bretagne pour se réfugier comme le racontent les étudiants en journalisme de Sciences Po Rennes.
© Sciences Po Rennes
La Bretagne avant l'effondrement
Bâton en main, pieds plantés dans une terre humide et buste bien droit dans une salopette de marque, Pierre savoure. Un an qu’il mûrit son projet depuis la pépinière qu’il a installée chez son père, dans une forêt proche de Morlaix (Finistère). Avec quelques proches, il s’apprête à acquérir un espace boisé de deux hectares, sur lequel il souhaite fonder une éco-communauté autonome. Le terrain est niché quelque part dans le Finistère sud, mais Pierre se garde bien d’en dévoiler l’adresse exacte, de peur de faire des jaloux.

À trente ans, il a décidé de tout plaquer, alors qu’il n’avait connu que Nîmes puis la banlieue lyonnaise. Là-bas, pourtant, il avait des amis, de la famille, un boulot correctement payé dans la vente de cosmétiques bio, et même une petite jardinière sur un balcon de deux mètres carrés, de quoi faire pousser quelques radis. Mais pour Pierre, la ville devenait « simplement invivable ». À cause de la chaleur, notamment : le mercure grimpait jusqu’à 50°C, certains étés, à l’intérieur de son appartement de Villeurbanne (Rhône).

" Je ne supportais plus. J’allais dans les centres commerciaux pour essayer de trouver de la fraîcheur  ", se souvient le grand barbu.


La suite de cette enquête ci-dessous. Cliquez sur Read More pour entrer.
 La Bretagne avant l'effondrement
« +1,5°C », la Bretagne dans l'urgence climatique

+1,5°C à la surface de la terre à l’horizon 2040. Ce degré supplémentaire pourrait bien changer notre mode de vie.

Nous sommes quatorze étudiant·e·s en journalisme à Sciences Po Rennes et, pendant trois mois, nous avons mené l’enquête. Nous avons sillonné la Bretagne, de Guipry-Messac à Brest, de l’Île-Tudy à Saint-Malo, nous vous avons rencontré·e·s pour comprendre comment l’on vit l’impact du réchauffement climatique aujourd’hui, et comment on le vivra demain.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
réchauffement climatique environnement écologie