Une épidémie de bronchiolite depuis quinze jours en Bretagne

Santé publique France alerte sur cette maladie respiratoire enfantine détectée au niveau épidémiologique en Bretagne depuis quinze jours. L'occasion de rappeler la conduite à tenir si votre enfant est malade.
La bronchiolite est une maladie des bronches très fréquente chez les nourrissons et les enfants de moins de 2 ans. Le 28 novembre, Santé publique France alerte sur le passage en phase épidémique de la maladie en Bretagne, Auvergne-Rhône-Alpes, Normandie et Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Entre la semaine 46 et la semaine 47, le nombre de passage aux urgences en France pour la bronchiolite ont augmenté de 63 %. La Bretagne est une des régions les plus touchées.
 


Tous les ans, environ 30% des enfants de moins de 2 ans sont touchés par la bronchiolite. Cette épidémie saisonnière, potentiellement grave pour les nourrissons, débute généralement mi-octobre et se termine à la fin de l’hiver avec un pic durant le mois de décembre. 
 

Bulletin épidémiologique bronchiolite


Ludovic Thébault, kinésithérapeute au cabinet Couffon-Thébault à Rennes, confirme : " Depuis une semaine, on ne reçoit quasiment que des enfants qui ont la bronchiolite. Nous pratiquons des mouvements en faisant pression sur le thorax et le diaphragme pour faire sortir les glaires des bronches et dégager les voix respiratoires."

La séance dure moins d'un quart d'heure car elle est très fatigante pour le nourrisson, mais elle est très souvent renouvelée.

" La bronchiolite n'est pas une maladie grave en soi, mais elle est à surveiller, rassure Ludovic Thébault​​​​​​. Si l'enfant est fragile des bronches, le traitement peut être combiné à une prise de ventoline."


Symptômes


La bronchiolite débute par un simple rhume (nez bouché ou qui coule) et l’enfant tousse un peu. Puis, la toux est plus fréquente, la respiration peut devenir sifflante.
L’enfant peut être gêné pour respirer, avoir du mal à manger et à dormir, et avoir de la fièvre. Dans la majorité des cas, la bronchiolite guérit spontanément au bout de 5 à 10 jours mais la toux peut persister pendant 2 à 4 semaines.
 
 

Transmission


Le virus se transmet par la salive. Il faut donc bien se masquer la bouche lorsque l'on tousse ou que l'on éternue. Il faut également se laver fréquemment les mains, sans oublier les jouets que l'enfant peut avoir mis à la bouche.

Les adultes et les grands enfants peuvent être porteurs du virus sans pourtant avoir de symptômes. Ils sont donc contagieux sans le savoir.
 

Quand se rendre aux urgences


Il est préférable de se rendre rapidement aux urgences si l’enfant est âgé de moins de six semaines, s'il s’agit d’un ancien prématuré âgé de moins de trois mois, s'il a déjà une maladie respiratoire ou cardiaque identifiée, s'il boit moins de la moitié de ses biberons à trois repas consécutifs, s'il vomit systématiquement ou dort en permanence, ou au contraire, pleure de manière inhabituelle et ne peut s’endormir.

Une brochure complète est disponible sur le site de Santé publique.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société