• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Euro-2018 à Berlin : la Bretonne Alexandra Tavernier, accroche l'argent avec son marteau !

La Bretonne d'adoption Alexandra Tavernier, savoure sa médaille d'argent au lancer de marteau des championnats d'Europe 2018 à Berlin. / © Andrej ISAKOVIC / AFP
La Bretonne d'adoption Alexandra Tavernier, savoure sa médaille d'argent au lancer de marteau des championnats d'Europe 2018 à Berlin. / © Andrej ISAKOVIC / AFP

La Française Alexandra Tavernier a pris la médaille d'argent des Championnats d'Europe de lancer du marteau avec un nouveau record de France, de 74,78 m, dimanche à Berlin. La médaille étant revenu à la grandissime favorite, la Polonaise Anita Wlodarczyk, qui remporte son 4e titre d'affilée.

Par Krystel Veillard avec l'AFP

Avec un premier lancer superbe mesuré à 74,78 m, la Bretonne d'adoption Alexandra Tavernier, médaillée de bronze aux Mondiaux-2015, enlève sa première médaille continentale à 24 ans, effaçant surtout le record national détenu par Manuela Montebrun depuis le 11 juillet 2005 (74,66 m). Elle va pouvoir repartir de Berlin la tête haute. La médaillée de bronze des Mondiaux-2015 est en pleine renaissance après deux ans de galères même si elle reste derrière la référence, Anita Wlodarczyk. La Polonaise a repris rapidement la tête du concours à la Française avec un 2e essai à 76,50 m, puis 78,94 au 4e essai, nouveau record des Championnats d'Europe. La Polonaise Joanna Fiodorow complète le podium avec un lancer à 74,00 m.
 
Le lancer de marteau d'Alexandra Tavernier Euro 2018
 

Bretonne d'adoption

Alexandra Tavernier, toujours licenciée à Annecy, en Haute-Savoie, vit du côté de Lannion depuis 2016, mais elle s'entraîne à Landerneau, dans le Finistère. Depuis le mois de mai, pour des raisons de sécurité, elle ne pouvait plus s'entraîner à Lannion où l'aire de lancers est ouverte. Elle a donc dû avec son entraîneur, Gilles Dupray, se rabattre sur les équipements de Landerneau, ce qui n'a pas simplifié sa préparation, explique t-elle dans une interview. Landerneau, dont elle a d'ailleurs remercié le club, pour l'accueil qu'elle y a reçu.
 
 

"J'ai envie de repenser à tous ceux qui m'ont lâchée"

Alexandra Tavernier s'est remémorée dimanche ses deux dernières années difficiles durant lesquelles elle s'est sentie abandonnée : "Après mes années difficiles après 2015, j'ai envie de repenser à tous les gens qui m'ont lâchée, qui m'ont abandonnée notamment l'année des JO, a déclaré la 3e des Mondiaux-2015. Avec Gilles (Dupray, son entraîneur, ndlr), on a eu des moments difficiles, super compliqués sans qu'on soit vraiment aidés. Mais participer à un moment magique comme cette finale, c'est vraiment trop bon, et j'espère que des gens vont investir dans les lancers, nous soutenir. On peut faire vibrer les gens autant que des sprinteurs ou des perchistes".
"Mon premier jet (celui du record de France, ndlr)? Magistral, a également détaillé Tavernier. La manière dont j'ai lancé, avec l'intensité produite, sans prétention, "waoouhh". J'aurais peut-être pu faire encore mieux mais Anita (Wlodarczyk, ndlr) est une grande dame du marteau et a réussi à repasser devant moi. Mais ce n'est que du bonheur. Je ne cherchais pas spécialement une très grosse performance d'entrée, je souhaitais surtout assurer ma place parmi les huit. Ma stabilité technique de la saison m'a aidée. Si j'ai pensé à l'or ? J'ai quand même été en tête un certain temps (rires) donc un peu."
 

L'interview d'Alexandra Tavernier

ITW Alexandra tavernier, lancer de marteau

 

A lire aussi

Sur le même sujet

French Touch - Miossec

Les + Lus