Brest Atlantiques : le Maxi Edmond de Rothschild passe en premier la ligne d'arrivée !

Le Maxi Edmond de Rothschild, skippé par Franck Cammas et Charles Caudrelier passe la ligne d'arrivée en premier de la Brest Atlantiques / © Yvan Zedda
Le Maxi Edmond de Rothschild, skippé par Franck Cammas et Charles Caudrelier passe la ligne d'arrivée en premier de la Brest Atlantiques / © Yvan Zedda

Franck Cammas, Charles Caudrelier et leur mediaman Yann Riou ont remporté la première Brest Atlantiques. Leur Maxi Edmond de Rothschild a franchi le premier la ligne d'arrivée au large de Brest ce mercredi 4 décembre après 28 jours 23 heures 24 minutes de course. 

Par Valérie Chopin

Ils n'auront même pas mis 29 jours ! 28 jours 23 heures 24 minutes de course précisément. Moins d'un mois pour faire leur grand huit dans les océans Atlantique Nord et Sud !

Partis le mardi 5 novembre de Brest, le duo composé de Franck Cammas et Charles Caudrelier a donc été le plus rapide sur cette Brest Atlantiques, la première course réservée à la catégorie Ultims.
 
Franck Cammas vainqueur de la Brest Atlantiques 2019
Réaction de Franck Cammas après avoir franchi le premier la ligne d'arrivée au large de Brest mercredi 4 décembre 2019. - France 3 Bretagne - France 3 Bretagne
 

Scénario parfait

C'est finalement à 10h24 précises, que le duo Cammas / Caudrelier a franchi la ligne d’arrivée entre la pointe du Tourlinguet et la pointe Saint-Mathieu ce mercredi matin. Après seulement 28 jours 23 heures 24 minutes d'une course bien maîtrisée du début jusqu'à la fin.

En tête de la course sans discontinuer depuis le 14 novembre en soirée, peu après le passage de la première marque de parcours à Rio de Janeiro, le Maxi Edmond de Rothschild a réussi depuis à dérouler le scénario parfait. Passé le premier la deuxième bouée au large du Cap en Afrique du Sud, les deux skippers sont ensuite parvenus à se positionner à l’avant d’une dépression au niveau des Açores, ce qui leur a permis de s’offrir un bord express vers la Bretagne.
  

17 084 milles à 24,57 noeuds de vitesse moyenne


Ce mercredi 4 décembre, le Maxi trimaran Edmond de Rothschild a donc coupé la ligne d’arrivée entre la pointe du Tourlinguet et la pointe Saint-Mathieu, non pas au lever du jour comme initialement prévu, mais en milieu de matinée à 10h24, après 17 084 milles nautiques parcourus au total, à un peu moins de 25 nœuds de moyenne.

Une réussite directement liée à l'expérience des deux marins, Franck Cammas et Charles Caudrelier (secondés à terre par leur routeur Marcel Van Triest). A respectivement 46 et 45 ans, le premier a été élu Marin de l'année en 2012 et 2013, le second en 2018).

"En plus de leurs victoires sur une coque (Solitaire du Figaro une fois chacun, Volvo Ocean Race ensemble en 2012 sur Groupama 4, en tant que skipper de Dongfeng Race Team en 2018 pour Charles Caudrelier), ils ont beaucoup navigué et gagné sur trois coques avant d’intégrer en avril dernier l’écurie de course au large créée par Ariane et Benjamin de Rothschild en 2000", rappellent les organisateurs de la Brest Atlantiques. Franck Cammas en Orma (il compte trois victoires sur la Transat Jacques Vabre dans les années 2000) puis sur le maxi Groupama 3 (Trophée Jules Verne en équipage puis Route du Rhum en solitaire la même année, en 2010), Charles Caudrelier en MOD70 (succès sur la Transat Jacques Vabre en 2013, déjà sous les couleurs du Gitana Team).
 

"Un bon test"


Une victoire pour les skippers mais aussi pour leur géant des mers qu'ils ont réussi à dompté ! Leur maxi trimaran a été mis à l'eau il y a un peu moins de deux ans et demi. Un bateau conçu par Guillaume Verdier avec le concours du bureau d’études du Gitana Team et construit au chantier Multiplast de Vannes. "Cette course a été un bon test pour l’éprouver, indiquait Franck Cammas la veille de son arrivée. On a vu ce qui pouvait casser, ce qui était fatigué et les choses à améliorer, c’était vraiment une course intéressante pour préparer les tours du monde."

Hormis lors de la traversée du Golfe de Gascogne (où le trimaran Macif était leader), puis suite à leur arrêt technique à Salvador de Bahia le 12 novembre pour une réparation du plan porteur de la dérive, le Maxi Edmond de Rothschild a toujours fait la course en tête.
 

Duel à l'arrière


Ils ne sont donc plus que deux en compétition dans cette Brest Atlantiques, le Sodebo Ultim 3 de Thomas Coville et Jean-Luc Nélias ayant abandonné au Cap. Un véritable bras de fer entre François gabart / Gwénolé Gahinet sur Macif et Yves Le Blevec / Alex Pella sur Actual Leader.

Le deuxième et le troisième de cette course inédite, sont eux attendus entre vendredi soir et samedi après-midi... Chasseur et chassé ne sont séparés ce mercredi matin que de 93 milles. 


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus