Brest. Atteinte d'endométriose, elle crée une boutique de vêtements adaptés à la maladie

Coline Le Boulaire a 28 ans et souffre d'endométriose, une maladie douloureuse et parfois très invalidante. S'habiller peut même devenir un vrai casse-tête. La jeune femme, installée au Relecq-Kerhuon, dans le Finistère, a donc créé une boutique en ligne de vêtements adaptés à cette maladie.

En créant sa boutique en ligne, Coline veut permettre aux femmes qui, comme elle, souffrent d'endométriose de retrouver le plaisir de s'habiller
En créant sa boutique en ligne, Coline veut permettre aux femmes qui, comme elle, souffrent d'endométriose de retrouver le plaisir de s'habiller © Catherine Aubaile/France Télévisions

Coline Le Boulaire souffre d'endométriose. Une maladie liée aux cycles menstruels qui peut devenir invalidante quand les douleurs au ventre sont insupportables. "C'est comme des coups de poignard dans le ventre, dans le dos, relate cette Finistérienne de 28 ans. Parfois, j'ai le bassin bloqué, les jambes douloureuses. Me lever, c'est compliqué. Cette maladie est handicapante, car les douleurs nous freinent et pompent beaucoup d'énergie".
 

Retrouver le plaisir de s'habiller

Ces symptômes ont un impact sur la qualité de vie des femmes qui sont atteintes d'endométriose. "Ça a des répercussions sur notre vie sociale, personnelle et professionnelle. Je suis obligée de vivre en fonction de ma maladie, les douleurs m'empêchent de faire les choses que je voudrais". Et de s'habiller comme elle le souhaiterait aussi, lorsque les crises surviennent et que le ventre se met à gonfler.

La mode ne se soucie guère de cette maladie qui touche une femme sur dix.


La plupart des femmes doivent aller dans les rayons maternité des magasins pour trouver des vêtements amples, alors que l'endométriose ne leur permet pas d'avoir d'enfant. C'est très dur à vivre, je trouve.

Coline Le Boulaire

Coline Le Boulaire a donc imaginé une boutique en ligne de vêtements adaptés à l'endométriose. Endo-Closet a vu le jour en 2020. Terminé le jogging informe en cas de douleurs. Place ici à des robes, des pantalons, des blouses, des vestes dans l'air du temps. "Bien s'habiller, c'est important pour le moral". 

 

 

"En créant cette collection, explique Coline, j'ai répondu à une problématique que les femmes partagent dans les groupes d'entraide. Je veux qu'elles se sentent bien dans leurs vêtements tout au long de la journée et tout au long de leur cycle. Une fermeture éclair sur un pantalon et des boutons peuvent vite être inconfortables, car il y a une pression au niveau du ventre"

La jeune femme teste elle-même les vêtements auprès de ses fournisseurs. Les commandes affluent depuis la mise en ligne de la boutique en novembre dernier. Grâce à Coline, les femmes retrouvent le plaisir de s'habiller. "C'est vraiment tout ce que je voulais" dit-elle.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société femmes mode